UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

charles le chauve

  • Ephéméride du 14 février

    842 : Serment de Strasbourg 

    14 fevrier,serment de strasbourg,charles le chauve,louis le germanique,charlemagne,esclangon,francs,carolingiens,lothaire,lotharingie,partage de verdun,kerguelen,observatoire de parisDès la mort de Charlemagne, rien ne va plus dans son immense empire, gouverné par un fils faible : Louis « le débonnaire ».

    Les trois fils de Louis se disputent l'héritage, avant même la mort de leur père, et cette lutte aboutira au funeste Traité de Verdun (ci dessous) en 843.

    Avant d'en arriver à cet accord provisoire, Charles le chauve et Louis le Germanique, deux des trois petits-fils de Charlemagne, décident de s'unir et d'associer leurs forces contre le troisième petit-fils de l' empereur défunt, leur frère Lothaire, empereur d'Occident : c'est cette alliance qui est connue sous le nom de Serment de Strasbourg. 

    Charles et Louis, alliés, avaient déjà battu leur frère à la bataille de Puisaye, en juin 841, huit mois auparavant (voir l'éphéméride du 25 juin).

    Lire la suite

  • Ephéméride du 2 Janvier

    Compiègne, aujourd'hui

     

    876 : Charles le Chauve fonde la basilique Notre-Dame de Compiègne 

    Toutes proportions gardées, cette basilique (qui deviendra par la suite Saint Corneille) représentera pour les Mérovingiens ce que Saint-Denis représentait pour les Capétiens.

    Elle sera à l'origine de la ville de Compiègne, en attirant les pèlerins mais aussi en étant un centre intellectuel rayonnant, avec Jean Scot Erigène qui retraduisit vers 827 les manuscrits grecs. Au XIème siècle, Roscelin, chanoine de l'abbaye, fut le maître d'Abélard.

    Il ne reste que le cloître de cette abbaye (ci dessous) : là comme ailleurs, la Révolution, qui a anéanti entre le quart et le tiers de notre Patrimoine, a accompli son oeuvre destructrice.  

    8 janvier,philibert delorme,diane de poitiers,chenonceau,catherine de medicis,verlaine,stavisky,vincennes,tuileries

    Lire la suite

  • En réponse à vos lettres : d'où vient la fleur de lys ?

    C.J. nous écrit : « La première image du beau diaporama sur la fleur de lys est un lis botanique, le lis de la Vierge présenté par l’archange dans toutes les scènes d’Annonciation. Le lys héraldique, me semble-t-il, est une stylisation de la fleur d’iris, qui n’a absolument rien a voir, sauf acoustiquement avec le lis botanique. D’autre part les premières armes de France présentent un champ de lys, réduit, à l’époque classique, à trois fleurs de lys. Pourriez-vous nous éclairer sur cette transition, ses raisons, ses modalités ? ».

    On peut remonter à trois "explications", qui nous permettront, au passage, de mieux nous replonger dans notre Album "Voyage au pays de la Fleur de lys" (200 photos):

    Fleur de lys, fleurs de lys.....  

    Fleur de lys, fleurs de lys.....

    Lire la suite