Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

aed

  • Les Rameaux, la Passion... : c'est sur toute la terre...

                A titre documentaire: 

                img199.jpg

                200 millions de chrétiens dans le monde ne peuvent pas vivre leur foi librement: http://www.aed-france.org/

  • Propos du Père Daniel-Ange, suite au Colloque de l'AED...

                Nous avons annoncé, il y a peu, le Colloque Vivre avec l'Islam ? des 12 et 13 février, organisé par l'AED au Collège des Bernardins.

               Dans le sillage de ce Colloque, on lira avec intérêt la ferme intervention du Père Daniel-Ange:  Suite au débat des Bernardins.pdf

    Daniel_Ange.jpg
  • Vivre avec l'Islam ? : les 12 et 13 février prochains, l’Aide à l’Eglise en Détresse (AED) organise un colloque au Collège des Bernardins...

               La question ne sera pas de définir ce qu’est l’islam, ni même de savoir s’il faut ou non vivre avec l’islam : l’enjeu est de savoir comment. En plein débat sur l’identité nationale en France, et alors que les difficultés que rencontrent les chrétiens dans certains pays sont manifestées de manière dramatique ces dernières semaines, cette question s’inscrit au cœur de l’actualité. L’objectif essentiel de ce colloque est d’aborder les choses de manière constructive : que fait l’Eglise aujourd’hui, et que devrait-elle faire de plus ou de mieux face aux défis posés par l’islam?

       Seront présents : Mgr Sleiman (archevêque de Bagdad), Mgr Aillet (évêque de Bayonne), Rémi Brague, le Père Samir Khalil Samir (islamologue), Annie Laurent (journaliste et écrivain), Alain Besançon, Xavier Lemoine (maire de Montfermeil), le Père Vandevelde (aumônier du Val de Grâce), le Père Roucou (directeur du Service national pour les Relations avec l'Islam au sein de la Conférence des Evêques de France), Mohamed-Christophe Bilek (fondateur de la Fraternité ND de Kabylie) et Cyril Tisserand (fondateur de l’association le Rocher).

    Vendredi 12 février (14h-18h) / Samedi 13 février (9h-18h) - Collège des Bernardins (20 rue de Poissy, Métro Maubert- Mutualité)

    Inscription (obligatoire) et renseignements auprès de Raphaëlle Autric: r.autric@aed-france.

    aed.jpg

                                                               Rapport 2008: plus de 5.000 projets réalisés dans 137 pays

                                                     http://www.aed-france.org/

  • Défense du dimanche : le combat n'est pas fini...

                L'aspect civilisationnel est évidemment central dans le combat pour le dimanche. Vouloir supprimer ce temps soustrait à l'économique et dédié à tout ce qui fait que l'homme est justement autre chose qu'un simple consommateur touche évidemment à des notions qui dépassent infiniment les pauvres arguments pratiques (!) mis en avant par ceux qui voudraient justifier cette banalisation du dimanche : cela touche au mental, au moral, au spirituel.

                Avec beaucoup d'autres, nous faisions remarquer, il y a peu, que la pause observée courant janvier par les tenants du travail le dimanche ne signifiait pas que tout était résolu, et que l'on avait triomphé en rase campagne. Nous disions au contraire, avec les mêmes autres, qu'il ne fallait pas baisser la garde et qu'il était impératif de continuer à manifester une opposition frontale à ceux qui veulent tuer notre dimanche chrétien.

                 Voici que Marc Fromager, directeur national de l'Aide à l'Eglise en Détresse ( http://www.aed-france.org/ ) écrit un éditorial fort intéressant dans le bulletin de janvier de l'AED : Un projet destiné à nuire à l’Eglise ?

                 Sans tomber dans la paranoïa du complot, il ose recentrer franchement le débat en posant carrément et franchement une question toute simple, "la" question : avec cette affaire du dimanche, veut-on nuire à l'Eglise ?

                 Il est bon de poser, candidement pourrait-on dire, comme il le fait, cette question. Nous nous la posons, et nous la posons, avec lui...

    Lire la suite