UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Social, economie... - Page 4

  • La dépense publique, remède universel ?, par Aristide Renou.

    Puisque, grâce à notre impayable président (sacré Manu, toujours le mot pour rire !) Georges Clémenceau est à la mode, on me permettra de m’inspirer de lui pour dire ce que j’ai sur le cœur. Ceux qui connaissent la vie du Tigre reconnaitront sans peine le discours de Salerne, prononcé le 8 août 1893, au plus fort du scandale de Panama.

    Lire la suite

  • “La France, l’Italie et l’Espagne ne pourront pas surmonter la crise en restant dans l’euro”.

    Source : https://www.causeur.fr/

    Entretien avec l'économiste Jacques Sapir par David Desgouilles

    Recourir au protectionnisme économique revient à la mode à la faveur de la crise sanitaire. Y compris dans la bouche du président Emmanuel Macron! Mais la volonté de mettre en place une planification stratégique imposera que la France se dégage du carcan européen. L’économiste Jacques Sapir répond aux questions de David Desgouilles.

    Lire la suite

  • Que faire avec le déconfinement ?, par Gérard Leclerc.

    © Pascal Deloche / Godong

    La discussion à propos du confinement fait rage. Beaucoup d’économistes tirent le signal d’alarme sur le désastre économique qui résulte de l’arrêt de l’activité. Le projet d’un modèle alternatif au libéralisme leur est étranger. Tandis que d’autres affirment qu’un changement profond est indispensable.

    Lire la suite

  • Où sont les milliards ?, par Aristide Renou.

    "En pleine crise des Gilets Jaunes, Bercy a eu la bonne idée de diffuser la répartition par postes de la dépense publique française, afin de guider le débat foisonnant qui agite la sphère politique et médiatique. Où il apparait que la dépense publique consacrée à la protection sociale est gigantesque (…) : 575 euros sur 1000 (dont presque la moitié pour les retraites), sans intégrer la gestion des caisses de sécurité sociale. C’est le record d’Europe avec près de 750 milliards d’euros pour près du quart de la production annuelle de richesse (PIB).

    Lire la suite

  • Goldman Sachs et les boursiers sous-estiment les fondamentaux du choc économique, par Marc Rousset.

    Les , après une chute brutale de 30 %, ont rebondi pour un nouveau piège haussier (« bull trap »). Le paradoxe, c’est que les augmentent aussi vite que le chômage grimpe. Après un rebond manqué, elles devraient s’effriter de nouveau lentement, comme en 1929, de 50 % dans les trois mois suivant le krach, et de 90 % dans les trois ans au plus tard, mais beaucoup plus rapidement cette fois-ci avec, à la clé, une explosion du système et un effondrement monétaire semblable à celui de l’Allemagne en 1923.

    Lire la suite

  • Sur TV Libertés, Coronavirus : système D dans les campagnes (à Auvillar dans le Tarn-et-Garonne).

    Dans les campagnes « l’isolement » n’est pas un gros mot et la crise exceptionnelle ne fait qu’amplifier un phénomène déjà existant. Dans le Tarn et Garonne, à Auvillar, les habitants s’organisent et s’adaptent et se fournissent en fruit et légumes chez l’agriculteur. C’est le système D, comme direct ou Débrouille. Un reportage d’Hervé Grandchamp.


  • Sur le site de l'URBVM, deux exemples d’innovations locales pour lutter contre le coronavirus.

    Kit de détection du virus sur les surfaces, visières de protection réalisées avec des imprimantes 3D… Sur le territoire métropolitain, de nombreux acteurs se mobilisent et innovent pour proposer des solutions face à cette crise sanitaire inédite.

    Lire la suite

  • Est-ce le temps de sortir de l’emprise de l’État ?, par Philippe Kaminski.

    Entre les mastodontes que sont l’État et le Marché, une troisième voie existe. Elle s’est incarnée aujourd’hui sous le nom et la forme de l’Économie Sociale. Dans la trinité économique, l’État représente le Père, le Marché correspond au Fils, tandis que l’Économie Sociale pourrit être assimilé au Saint-Esprit.

    Lire la suite

  • Sur Sud Radio avec André Bercoff, Jérôme Fourquet "On voit monter une peur sur les conséquences économiques et sociales de la crise".

    Jérôme Fourquet est directeur du département «Opinion et stratégies d’entreprise» de l’institut de sondages Ifop, et auteur de L’Archipel français.


  • Sur le blog de Michel Onfray : le slip français.

    Un effort de guerre national

    Dans les grands moments de son Histoire, la France eut les taxis de la Marne; au vingtième siècle, ce fut l’arme atomique dont chacun a toujours en tête les terribles images du feu nucléaire de l’Etat français qui se protégeait des Etats-Unis et de l’Union soviétique qui parlaient guerre nucléaire chaque matin que le diable faisait.

    Nous pouvons dire dès à présent qu’au XXI° siècle, face à ce qu’un chef d’Etat (dont le nom sera aussi connu que celui des présidents du conseils de la IV° République aujourd’hui) avait appelé «une guerre», la France eut le slip français!

    Lire la suite

  • Conséquences économiques disproportionnées du coronavirus sur un Système déjà en faillite, par Marc Rousset.

    Les civilisations occidentales matérialistes, décadentes et hédonistes ont tellement peur de la mort qu’elles ne veulent plus la voir en face et surréagissent médiatiquement face à la moindre épidémie. À ce jour, les 10.000 morts en France représentent moins de 2 % des 580.000 décès annuels. Dans les années 1880, la tuberculose tuait, tous les ans, 100.000 personnes dans une France beaucoup moins peuplée. La canicule de 2003 fit, à elle seule, 15.000 morts. Pour relativiser encore, selon l’OMS, tous les ans, la grippe saisonnière provoque, dans le monde, 5.000.000 de cas graves, dont 280.000 à 600.000 décès. À ce jour, le coronavirus a provoqué environ 100.000 décès.

    Lire la suite

  • La France des ploucs, par Aristide Renou.

    La France des ploucs, ceux qui roulent au diesel et qui fument des clopes. Heureusement que la France de ceux qui envoient des vidéos de leur quéquette à leur maîtresse est là pour prendre leur destin en main (sinon, où irait-on?)

    "Cette violence de la mondialisation sous parapluie européen, du reste, est une donnée qui n’est pas appréhendée par les élites françaises. Pour elles, l’ouverture des frontières européennes, la libéralisation des échanges, la fin des monopoles, la banalisation de la langue anglaise, l’avènement de l’euro, l’arrivée de la main-d’œuvre immigrée à bas coût, le règne d’un droit abstrait et impersonnel, l’envolée des prix de l’immobilier des métropoles (là où elles possèdent leurs biens), la transformation brutale des modes de vie, tout cela est perçu comme autant d’opportunités nouvelles.

    Lire la suite

  • La chloroquine, ou le populisme en blouse blanche ?, par Christian Vanneste.

    Le débat sur l’usage ou non de la chloroquine pour lutter contre le Covid-19 en dit long sur la société dans laquelle nous vivons. Il devrait s’agir d’un débat scientifique, et dans la société menacée par un totalitarisme rampant, nous découvrons avec stupéfaction que l’idéologie le dispute à la science, que des préjugés politiques peuvent l’emporter contre des démarches empiriques inspirées par le bon sens que Descartes croyait la chose du monde la mieux partagée. La question médicale est : la chloroquine peut-elle contribuer à l’amélioration des patients atteints par le virus ?

    Lire la suite

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL