Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Éric Zemmour : Emmanuel Macron « fait semblant de croire que l’Europe est une démocratie »

 

TRAVAUX DIVERS - Largeur +.jpgBILLET - Lors de la présentation de ses premiers voeux, Emmanuel Macron a livré un véritable plaidoyer européen [RTL 2.01]. En quelques mots brefs et lucides, Zemmour parvient à extraire de ce discours sans substance ce qui, toutefois s'en détache presque exclusivement : une vision européenne irréaliste, où le président de la République s'attribue le premier rôle. Un rôle illusoire.  LFAR  

 


Résumé RTL par Éric Zemmour et Loïc Farge 

Lors de ses premiers vœux aux Français dimanche 31 décembre, Emmanuel Macron a livré un véritable plaidoyer européen. Il a servi son traditionnel « en même temps » : la France et l’Europe en même temps - la France dans l’Europe pour être pleinement la France et l’Europe avec la France pour être pleinement l’Europe. 

Un classique facile et banal : du Macron « pur sucre ». Le balancement circonspect du techno qui se réfugie dans le « oui-mais » rhétorique. Avec l’Europe, il est en confiance, il ose tout. Il s’adresse à ses concitoyens européens comme si il était déjà tout seul à la barre, comme s'il était le dirigeant l’Europe. Il appelle ses concitoyens européens à débattre à imposer leur vue. Il fait semblant de croire que l’Europe est une démocratie comme les autres. 

Mais il sait qu’il se leurre. L’Europe n’est pas une démocratie parce qu’elle n’est pas une nation, et l’Europe n’est pas une nation car il n’y a pas de peuple européen. 

Éric Zemmour

Lire aussi dans Lafautearousseau ...

Europe : La France n'a-t-elle le choix qu'entre le statu quo et le Frexit ?

Pourquoi le nouveau gouvernement autrichien peut changer la donne en Europe

Commentaires

  • Il est recommandé de penser un peu plus loin que le bout de l'année:
    Le livre de Michel Camdessus "Vers le monde de 2050" aide à réfléchir sainement sur ce que l'avenir réserve à nos enfants: Une Afrique de 2,5 milliards d'habitants, face à une Europe (et d'ailleurs aussi une Asie) en diminution, les prévisions démographiques sont fiables et il faudra bien en tirer quelques conclusions sur la nécessité de ne pas rester repliés dans notre hexagone minuscule .....

  • Je voudrais dire à Christian Pastel que face à l'énorme déséquilibre quantitatif sur le plan de la démographie mondiale qu'il souligne nous ne devons pas nous méprendre sur le sens des expressions comme « repli sur soi » ou « peser dans la mondialisation » dont l'emploi est dangereux. En effet, la première est souvent agitée pour culpabiliser ceux qui se mobilisent pour résister à la ruine de notre économie et de notre culture par la loi de la jungle financière qui nous est imposée par l'artifice de la mondialisation. Cette expression est dangereuse parce qu'elle sous-entend que ces résistants sont des lâches qui battent en retraite pour s'abriter dans une forteresse alors qu'au contraire, ils ont compris que notre contribution au concert des nations sera de nature qualitative ou ne sera pas, une contribution appuyée sur les richesses d'une culture et les qualités de notre population qui doit miser sur sa créativité et son sens de la responsabilité.

Écrire un commentaire

Optionnel