Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les déclarations du pape : Il n'y a pas à s'étonner

Le pape Pie XII

 

Par Antiquus  

Ce commentaire - du 13 septembre - complète les articles que nous avons publiés ici sur les prises de position récentes du pape François. Antiquus y préconise le retour à une politique capétienne d'indépendance politique à l'égard de la papauté. Le cas échéant, on pourra se reporter aux articles concernés.  (Liens ci-dessous). Merci à Antiquus !  LFAR

 

3142485460.jpg

Il n'y a pas à s'étonner : les déclarations du pape, comme l'a montré Dandrieu, sont l'aboutissement d'une évolution déjà fort ancienne de la doctrine pontificale.

Dandrieu la fait remonter à Pie XII. Je pense qu'elle est déjà présente chez Léon XIII. En fait, du moment où les papes ont perdu leur pouvoir temporel, ils ont estimé qu'ils n'avaient plus aucune responsabilité à tenir à l'égard du gouvernement des Etats. D'où la condamnation de la peine de mort, dont Maistre disait qu'elle était le fondement de tout pouvoir. D'où l'abandon de l'Etat chrétien et la nouvelle doctrine sur la liberté religieuse, et aussi la délégitimation de la nation, et la transformation de l'Eglise (à usage externe seulement) en une ONG, se revendiquant comme la plus ancienne et la plus vénérable.

Faut-il en déduire que la papauté n'est plus à la tête de la « seule internationale qui tienne » selon l'expression du martégal ? Il nous suffit de puiser dans l'héritage capétien les principes du gallicanisme, qui nous autorise à invoquer l'étanchéité de la France aux interventions pontificales qui s'opposent à la légitime perduration de notre pays.  

A lire aussi dans Lafautearousseau ...

En deux mots : Désolés, Saint-Père, nous ne sommes pas d'accord

François, pape philanthrope

Rémi Brague au Figaro : « Non, la parabole du bon Samaritain ne s'applique pas aux États ! »

Commentaires

  • Le "pape" François se déclare lui-même "évêque de Rome". Un point c'est tout, et c'est lui qui le dit.

  • un pape trop petite pour OSER le critiquer mais c'est un homme avec une lourde charge
    alors je vous livre une petite prière car la route du TEMPS nous en confie beaucoup mais combien sont récitées ?
    petit exorcisme de SAINT MICHEL
    SAINT MICHEL archange
    défendez-nous dans le combat; soyez notre secours contre la malice et les embûches du démon
    que Dieu lui fasse sentir son emprise, et vous PRINCE de la milice céleste, repoussez en enfer, par la FORCE DIVINE, Satan et les autres esprits mauvais qui rôdent dans le Monde en vue de perdre les âmes (prescrit par LÉON XIII)

Écrire un commentaire

Optionnel