Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 23 décembre 2012

Dans votre quotidien, cette semaine...

LAFAUTEAROUSSEAU sans inscription.jpgMardi, c'est Noël : ce jour-là, comme le jour de Pâques et le 15 août, c'est "relâche" sur lafautearousseau, et, à l'exception des Ephémérides, on ne publie pas de notes, proprement dites. On sait pourquoi, redisons-le pourtant, en toute simplicité : on peut être royaliste sans être chrétien, et l'action politique est "distinguée" de l'action religieuse ("distinguée" ne voulant pas dire ignorante, ou séparée...) mais, nous prenons les choses comme elles sont : la France est un pays qui s'est, historiquement, donc objectivement, constitué, entre autres sources et fondements, autour de la foi chrétienne. Les racines chrétiennes de la France (et de l'Europe) sont un fait, que même les non-chrétiens, les indifférents et autres ne peuvent nier. Nous le manifestons donc, dans ce quotidien politique, en réservant un traitement spécial à ces trois jours, comme le font nos ancêtres, sur cette terre qui est la nôtre, depuis bientôt deux mille ans. Et donc, à un moment où certains croient malin d'oublier d'où ils viennent, et souhaitent de "joyeuses vacances d'hiver" (ou de Printemps, au lieu de Pâques, et rien du tout pour le 15 août), nous souhaiterons, nous, mardi, un JOYEUX NOËL ! en majuscule, en gras, en italique, en souligé, en rouge et de toutes les façons les plus tonitruantes possibles. Non par provocation ou par agressivité, mais parce que nos ancêtre le font, depuis près de deux mille ans, et parce que le legs chrétien est partie prenante de notre héritage et de notre Être collectif profond, même pour ceux qui ne croient pas, et qu'il est mêlé à ce que nous sommes d'une façon tout à fait spéciale et particulière; qu'il est indissociable de la France. Tout simplement...

Nous présenterons donc, mardi, une Crèche, de Strasbourg cette fois-ci, et - pour méditer... - un texte inattendu de... Jean-Paul Sartre !

        Sinon, le reste de la semaine, nous donnerons notre analyse du voyage et des propos présidentiels en Algérie. 

           On lira l'analyse politique d'Hilaire de Crémiers (Echéances à l'horizon...), et l'analyse économique de François Reloujac, le tout accompagné des grains de sel de Scipion, et de notes courtes sur l'actualité, comme hier sur l'intervention de Tapie au JT de France 2 sur "l'affaire Depardieu"...

        On gardera le samedi, comme on en a pris l'habitude maintenant, pour une note en deux parties : 1. D'abord, une revue des Blogs, de Facebook et d'ailleurs : cette semaine, en attendant "La manif pour tous" du 13 janvier, la Tribune de Mgr Centène dans Le Figaro; après le Téléthon, le communiqué de la Fondation Jérôme Lejeune ; en marge du voyage de "François normal 1er" en Algérie : Ouh, la, la ! Quel "politiquement incorrect" ce Friedrich Engels ! ; et la bande-annonce du film "La valise ou le cercueil", en salle dès el 13 février; sur le Blog de Jean-Philippe Chauvin : Florange, quand la République trahit les travailleurs... 2. Et, ensuite, on donnera les liens que des lecteurs ont envoyés pour approfondir tel ou tel thème traité dans telle ou telle note; ce sera "la bourse aux liens"...

           "L'Album Daudet" avance : 144 photos pour l'instant, dont 140 terminées de rédiger; nous en commencerons bientôt la publication, en feuilleton, comme nous l'avons fait cet été pour "L'aventure France racontée par les cartes", car cette façon de faire a plu, semble-t-il, et elle permettra de "démarrer", sans attendre encore trop longtemps...

ARIANESPACE.jpg        On aura, évidemment, les Ephémérides, car c'est "tout cela, tous ceux-là, aussi, la France" : du baptême de Clovis au lancement de la fusée Ariane, mais aussi à la première automobile de Louis Renault et à la première projection publique payante de cinéma. En passant par le sacre de Charlemagne, les raids Vikings sur Paris, l'assassinat du duc de Guise, la Bourgogne et la Picardie qui deviennent françaises, Molière qui publie L'Ecole des Femmes et de Sèze qui prononce sa magnifique plaidoirie au pseudo-procès de Louis XVI... Sans oublier l'évocation de Jean Goujon et Germain Pilon; les naissances de Champollion, Guynemer, Emmanuel Frémiet (qui a réalisé la statue de Saint-Michel couronnant le Mont, Pasteur; les morts de Joinville, Champlain, Ronsard, Hyacinthe Rigaud, Eiffel... En plus de la Table des Matières (pour les 366 jours de l'année, les Ephémérides proposent, en permanence L'Album des Ephémérides : L'aventure France racontée par les Cartes (200 photos)... et aussi... de la MUSIQUE DANS LES EPHEMERIDES.pdf

        Notre rubrique Activités partout en France (mise à jour quotidiennement) propose en permanence une trentaine d'activités diverses et publie, depuis le 20, le tableau des manifestations prévues pour le 21 janvier 2013 : 18 sont déjà annoncées. Faites-nous parvenir les annonces le plus tôt possible: la dernière fois, nous avons reçu la dernière annonce le jour même du 21 janvier, à 10h12, pour une messe le soir !... : "sitôt reçu, sitôt publié", elle est à votre disposition pour annoncer et répercuter tout ce qui se fait chez vous, "sans nostalgie ni folklore", pour un royalisme intelligent. Lafautearousseau se veut la "maison commune" de toutes les bonnes volontés royalistes, fidèles à la Maison de France.

lafautearoiusseau page facebook.jpg        Bienvenue à nos nouveaux "Amis", cette semaine, sur notre Page Facebook Lafautearousseau Royaliste : elle a accueilli son 1.716ème "ami", et nous nous sommes fixés comme objectif, pour commencer, d'avoir 5.000 "amis": il nous faut annoncer, rendre compte, expliquer... à toujours plus de gens, et cette Page est l'un des moyens d'y arriver. Aidez-nous donc à la développer, en vous inscrivant vous-mêmes, en lui suscitant des "amis", en la faisant connaître autour de vous.

          Et, bien sûr, on réagira "en temps réel" (comme on dit dans le jargon) à l'actualité immédiate, et on parlera de tout ce dont on ne sait pas encore que l'actualité nous amènera à évoquer.   

        Bonne lecture, et bonne semaine sur votre quotidien ! 

Commentaires

Lu sur le magnifique site de Canal Académie. Ne doutons pas que la doxa imposée par une petite clique (le très engagé Jacques Duquesne en fait partie, comme on va à la soupe), hélas bruyante et bien relayée dans des media immatures, est condamnée à mourir pour le plus grand bien de la Vérité Historique, et la réhabilitation de notre France. Transmis au président Banal …

http://www.canalacademie.com/ida9687-L-Eglise-de-France-face-a-la-persecution-des-Juifs.html

L’Eglise de France face à la persécution des Juifs. (CNRS Editions)

En 1966, le journaliste français Jacques Duquesne publiait un livre intitulé Les Catholiques français sous l’occupation. Cet ouvrage, le premier sur la question, portait un regard absolument critique sur les autorités ecclésiastiques françaises de l’époque. L’auteur opposait de manière assez simpliste une hiérarchie ecclésiastique pétainiste indifférente, à de rares exceptions près, au sort de la population juive, certainement craintive et sûrement silencieuse dans le contexte de la politique de collaboration avec l’Allemagne nazie. Il opposait cette hiérarchie aux fidèles catholiques de la base qui, à leur faible niveau, agissaient dans l’ombre mais de manière efficace. En 1986, le livre fut réédité et Jacques Duquesne persista dans son analyse : « La plupart des évêques et des prêtres se voulaient alors des guides, hors du commun, et se prévalaient de leur autorité sans nuance. Or, certains, surtout parmi les plus élevés dans la hiérarchie, se compromirent avec un régime politique, celui de Vichy, comme ils ne l’avaient plus fait depuis la Restauration, et distribuèrent les blâmes aux chrétiens qui ne partageaient pas leur orientation politique ou leur interprétation du devoir civique, allant jusqu’à les accuser de pêcher. A l’égard de lois et de règlements qui violaient les droits de l’homme, ils n’émirent pas, à la différence de la plupart des épiscopats européens, de sérieuses et nombreuses protestations. »
Encore aujourd’hui, cette vision journalistique des faits est dominante dans l’opinion publique : l’Eglise de France, au même titre que Pie XII, laisse une seule image, celle d’un paradoxe : celui du silence coupable entretenu par l’Eglise elle-même qui fit sa repentance bien des années plus tard.

Or, en 2010, Sylvie Bernay a souhaité rouvrir le dossier de l’Eglise de France face à la persécution des Juifs. Une thèse de doctorat, soutenue par la Fondation pour la Mémoire de la Shoah en fut le résultat. Cette thèse, quelque peu remaniée pour la rendre accessible au grand public, vient d’être éditée chez CNRS éditions. Elle réévalue totalement le rôle de l’Eglise et réhabilite la hiérarchie non seulement dans les années de guerre et d’occupation, mais aussi bien avant. Au delà du rôle de la France, l’auteur présente l’action de Pie XII en lien avec le nonce apostolique à Paris. Ce n’est pas un hasard si Sylvie Bernay ouvre son ouvrage par une citation de Mgr Saliège sur le silence : "Il n’y a pas que l’imprimé qui compte. Les silences parlent. Silence de mort. Silence de dignité. Silence de maturation. Silence de recueillement. Silence de prudence. Silence de servilité. Silence qui est un acte. Quelle est la nature de votre silence ?"

L’auteur Sylvie Bernay est professeur agrégée d’histoire et de géographie. Elle enseigne dans le secondaire. L’Eglise de France face à la persécution des Juifs (1940-1944) est le résumé de sa thèse de doctorat soutenue à la Sorbonne en juin 2010, un sujet qu’elle a choisi à la suite de sa propre expérience familiale.

Écrit par : Jean Louis FAURE | jeudi, 27 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire