Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Vices, tares et malfaisance du Système : 2012 ? Mais il y en a déjà qui préparent... 2017 !

         Copé, au moins a été franc. C'est lui qui a déclaré en substance, et il y a déjà pas mal de temps, qu'il n'était pas dans la course pour 2012, parce qu'il préparait 2017 !...

         En face, Manuel Valls, mais il n'est pas le seul, et de très loin, a été promu candidat par France info, il y a plusieurs semaines déjà. France info dont, d'ailleurs, le titre d'une des rubriques créée pour la circonstance est éloquent : Tous candidats ! On ne saurait être plus clair....

        Cet étalage de rivalités personnelles, cette compétition indécente entre ambitions contradictoires mais exacerbées par l'importance de l'enjeu peut nous servir, d'une certaine façon, puisqu'elle peut nous permettre de faire toucher du doigt à nos concitoyens l'un des avantages majeurs de la Royauté.

        Ou l'une des faiblesses majeures de notre Sytème, comme l'on voudra : en effet....

ELECTIONS 2012.jpg

        On a beau nous répeter, du côté de la Présidence, et depuis plusieurs semaines, qu'il faut que 2011 soit une année utile, et que le reste sera décidé plus tard, le lapsus de Guaino au Grand journal de Canal plus, le 21 janvier, avait été révélateur : "... Sarkozy fera campagne sur..." . Le plateau, Michel Denisot et Jean-Michel Apathie en tête, ne l'avaient évidemment pas laissé passer....

        Et on a beau nous dire, en face, du côté du PS (du PS, ou des PS ?...) que les primaires se feront en leur temps, et qu'elles ont du reste été imaginées pour éviter qui/pour éviter que... on voit bien les couteaux qui dépassent des poches; de toutes les poches...

        On a beau, donc, nous raconter toutes les sornettes qu'on voudra, il est évident - et le quinquennat n'a fait qu'aggraver la chose - que le Pays légal vit la plupart du temps pour et par l'élection présidentielle. Le temps qui reste à la gestion des affaires - autrement mieux nommée Bien commun - étant réduit, comme peau de chagrin.

Guerre ouverte au PS : très peu "frères", mais beaucoup "ennemis"..... :

ELECTIONS 2012 1.jpg

        Quant au Président, à son rôle,  à sa fonction...; quant à nos Institutions, dont on nous aura tant rebattu les oreilles (leur qualité, leur solidité...), on ne peut que rappeler une fois de plus , à ceux qui l'auraient oubliée, cette réflexion spontanée, et surprenante, dans sa fraîcheur, de Christine Ockrent à un journaliste anglais : "...vous, vous avez la chance d'avoir la Reine d'Angleterre; tel n'est pas notre cas...".

        C'était au cours d'une émission dans laquelle Christine Ockrent recevait Charles Bremmer, correspondant du "Times" à Paris (1). On s'était mis à parler de communication, et des chefs de gouvernements qui se sur-exposent médiatiquement. Christine Ockrent demanda à Charles Brenner: "Avez-vous un conseil à donner à Henri Guaino pour les quatre années à venir ?..." Charles Bremmer répondit: "..Oui, vous avez un petit problème là... car le Président de la République n'est pas le Premier Ministre...". Et c'est là que Christine Ockrent rebondit, avec beaucoup d'à propos, et prononça cet inattendu: "Oui...vous, vous avez la chance d'avoir la Reine d'Angleterre. Ce n'est pas notre cas...".  

       Tout était dit: Tony Blair n'avait pas la "fonction de majesté"; la médiatisation le gênait, c'était un problème pour lui comme pour tout le monde; mais moins que Sarkozy, pourtant, car les problèmes qui pouvaient affecter Tony Blair n'affectaient pas la "fonction de majesté", dont il n'avait pas à s'occuper; ils n'affectaient que la "fonction de gouvernement" au quotidien; ils étaient donc moins graves, moins dramatiques et plus faciles à gérer; sa position, personnelle et politique, n'en était que plus aisée. Alors que pour notre Président, toute perte de prestige rejaillit sur les deux fonctions, tout affaiblissement du Président les affaiblissant l'une et l'autre.....

        Mais ce ne sont pas seulement les Anglais, qui ont cette chance : ce sont tous les peuples de l'Europe qui vivent en Royauté. Nous l'avons eu, et pendant mille ans, cette chance. Elle nous a permis de nous construire, et, sinon de devenir les premiers partout, du moins d'être dans le peloton de tête dans tous les domaines majeurs. Avec, en prime, une influence intellectuelle et morale indéniables, que nous avons, hélas, perdue depuis.... 

(1) : pour lire l'intégralité de la note consacrée à cette émission : Quelle chance il a eu.pdf

Commentaires

  • Et il y a même des royalistes qui pensent à 2017 et qui se sont donnés un objectif pour le 17 juillet 2017 !

    http://cril17.info/2011/03/07/de-l%E2%80%99uchronie-royaliste-a-la-modelisation-du-sacre-du-roi-de-france-a-reims-pour-le-17-juillet-2017-au-plus-tard-2/

Les commentaires sont fermés.