UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La Dizaine de MAGISTRO...

        Par-delà le discours dit de droite, dit de gauche ou d'ailleurs, il faut aller à l'essentiel ...
du (bon) sens et des fondamentaux ... un choix de civilisation !

       
MAGISTRO, une tribune libre et indépendante d'information civique et politique.  

        ( Liens : -  http://www.henrihude.fr/ )

Plus qu'un an pour faire rêver ?  François-Xavier BELLAMY
  Professeur de philosophie
Multiculturel  Hyacinte-Marie HOUARD
  Abbé, fondateur de l'IRCOM d'Angers
La loi du culbuto  Hubert de GEVIGNEY  Officier, Contre amiral (2S)
Oui, un débat sur l'islam est nécessaire  Ivan RIOUFOL  Journaliste
La prescience de Jean Raspail
 
Denis TILLINAC  Ecrivain, chroniqueur
Le Mexique  Chantal DELSOL  Membre de l'Institut, Professeur de philosophie politique
G 20 : contrôler la globalisation  Jacques BICHOT  Economiste, Professeur émérite à l'Université Lyon III
Vendre le Parthénon et l’Escurial pour sauver l’euro ?  Roland HUREAUX  Essayiste

        Extrait du Gevigney, La loi du culbuto (dernières lignes) :

        "....Car on en vient à s’étonner qu’il se remette à neiger l’hiver ou bien que la mer reprenne ses droits sur les zones littorales en dessous de son niveau. Dans cette volonté d’ignorer la nudité du roi, on peut se demander qui y trouve son content. Un caprice d’apprenti sorcier ? Plutôt un acharnement d’une lignée qui se croit héritière de quelque Lumière et qui s’obstine à construire une société sur de fausses vérités. A maintenir le culbuto cul par-dessus tête, le moindre risque est qu’il se retourne violemment. Certains appellent ça guerre civile. Il y a un autre danger, ce serait qu’au contact prolongé de la guimauve d’un prêt-à-penser diluant, sa force de rappel se transforme en un oside visqueux, lequel, tel le sable du sablier, se mettrait à confondre le fondement. Là il s’agirait plutôt d’une fin de civilisation, ce à quoi nous nous refusons de croire. Evidemment !"

Les commentaires sont fermés.