UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le Système en est à désavouer ses préfets qui appliquent... ses décisions !...

            Alexis Brézet a fort bien analysé (1) l'affaire du Préfet Bernard Fragneau. "Un haut fonctionnaire courageux" ("il y en a", note-t-il avec malice...) qui a préféré demander à être relevé de ses fonctions plutôt que d'accepter d'être désavoué par cet Etat qu'il n'a fait que servir.

            Préfet de la région Centre et du Loiret, lorsque le scandale est arrivé, Bernard Fragneau, serviteur intègre et méritant de l'Etat, a été nommé préfet hors cadre le mercredi 31 mars.

fragneau bernard.jpg
Quand un Préfet applique les lois,
et s'élève contre ce que Brézet appelle fort justement "la tyrannie de l'émotion"
c'est simple: on le vire !...

            Nicolas Sarkozy a donc envoyé un nouveau signal fort aux délinquants du monde entier: le frère - clandestin - qui bat sa soeur n'est pas poursuivi ni expulsé, et reste donc bien au chaud chez nous; et la soeur, également clandestine, prétendant risquer un mariage forcé au Maroc - alors que rien n'est moins sûr... - peut rester au chaud ici, elle aussi !

            Chapeau !

            Question à dix centimes d'euro: qu'est-ce qui va augmenter ? Les clandestins et nos impôts...

            Moyennant quoi le même Sarkozy redonne aux Préfets la charge de suspendre les allocations familiales versées aux parents démissionnaires.

            Oui, mais, comme dit Brézet, "encore faudrait-t-il que le premier Préfet qui s'avisera d'appliquer cette sanction ne soit pas désavoué..."

(1) : On lira l'article ici : La casquette et le chapeau.pdf

Les commentaires sont fermés.

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL