Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La Turquie n'entrera pas en Europe: Lellouche l'a-t-il bien dit ?

            Sous le titre Situation ubuesque, Le Monde à livré récemment (le 9 novembre) un entretien avec Pierre Lellouche. Court, mais intéressant, dans la mesure où il dénonce cette « situation ubuesque : un Etat membre de l'UE est occupé par un pays candidat ! Il faut agir…. ». Ce qui n’apprend pas grand-chose, convenons-en, mais qui – si l’on décrypte entre les lignes - est révélateur. Surtout lorsque c’est suivi de cette petite phrase :

(Question) : Le séisme géopolitique de 1989 a conduit à l'élargissement de l'UE aux nouvelles démocraties. Où doivent s'arrêter les frontières ?

(Réponse) : On ne peut faire de prospective à très long terme, mais les élargissements post-guerre froide sont essentiellement terminés. A l'Est, l'UE n'ira pas au-delà des Balkans. Il y aura d'autres accords, mais pas d'adhésions.

            Même s'il parle aussi pour l'Ukraine, normalement, cela semble clair…

pierre lellouche.jpg

Les commentaires sont fermés.