UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les naïfs, Obama et les intérêts états-uniens…

            Les naïfs ( ou les niais ? ) qui avaient chaviré dans l’hyperbole, après l’élection d’Obama vont vite déchanter. Elu pour défendre les seuls intérêts de son pays, les Etats-Unis (1), on aura très vite un aperçu de son action en suivant les développements d'une "l'affaire" très sensible : l'attribution du contrat géant des avions ravitailleurs de l'US Air Force... qui oppose Boeing et EADS.

             On sait que Boeing et Airbus, engagés dans une concurrence féroce, se livrent à ce sujet une guerre sans merci. Initialement attribué à Boeing, puis à EADS/Northrop, le contrat de 35 milliards de dollars avait été cassé en juin dernier par l'organisme de contrôle des dépenses publiques américain.

           Lors de la campagne, Barack Obama n'a pas caché sa préférence pour l'avionneur américain, allant même jusqu'à se féliciter de l'annulation du contrat attribué à EADS/Northrop. Faut-il y voir un lien ? Le siège social de Boeing se trouve à Chicago, dans l'Illinois, l'Etat dont le futur président est sénateur.... John McCain lui voyait d'un bon oeil la victoire d'EADS.

           Et si officiellement, selon le secrétaire adjoint à la Défense John Young, la future administration devra "laisser le prix jouer le rôle de facteur décisif", "il n'y a pas d'angélisme à attendre d'Obama, qui défendra les intérêts américains autant qu'un autre", assure Benoît Chervalier, maître de conférence à Sciences-Po Paris et spécialiste des Etats-Unis...

            Mais comment pourrait-il en être autrement ? On va déchanter, bientôt, dans certains cercles et milieux...

(1) : ce qui est d'ailleurs tout à fait normal, et n'a rien qui doive étonner ou choquer; ce qui est étonnant, c'est que des gens ici, en France ou en Europe, aient pu croire une seule seconde qu'Obama allait être une sorte de chevalier blanc du monde: quelle ineptie !... 

Commentaires

  • Les chantres français (droitsdel'hommistes, altermondialistes opportunistes, etc...), de l'élection d'un "démocrate" qui plus est "noir" à la tête de la Maison Blanche ne sont ni naïfs ni niais.
    Au travers de leurs déclarations nous retrouvons toujours les mêmes objectifs :
    -Dresser les individus contre la société dans laquelle ils vivent.
    -Opposer les "droits individuels" (sans les devoirs bien entendu) à ceux des peuples et des nations.
    -Amener les hommes à oublier leur appartenance pour penser en terme de "communauté humaine".
    -Et surtout, en agitant la poupée OBAMA, éviter de critiquer sur le fond la société américaine responsable du krack économique
    Amour, niaiserie, sécurité, confusion des esprits, voilà notre quotidien depuis le 4 novembre.

Les commentaires sont fermés.