UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

A propos des ravages de la consommation...

          .....voici quelques extraits de l'éditorial de Marie-Joëlle Guillaume, dans Famille Chrétienne du 9 Août (n° 1595). Il s'intitule, justement, Les ravages de la consommation.L'éditorialiste y fait preuve, comme d'habitude, d'un bon sens et d'une profondeur qui ne sont pas sans rappeler assez souvent la grande sagesse de Gustave Thibon.....  

          « …..La question des droits de l’homme, qui nous obsède, est un faux nez : c’est l’attitude entière de la Chine en développement qui pose un problème de fond. Consumériste, pollueur, l’éveil de la Chine sortant du communisme coïncide avec la montée des inquiétudes quant au destin de la planète, mise en danger par l’exploitation effrénée de ses ressources. Nous sommes tentés de faire la morale aux chinois.

          Sommes-nous crédibles ? La Chine n’est jamais que le miroir grossissant des tares et des folies de la consommation moderne. Pourquoi le pillage éhonté des ressources naturelles apparaît-il aux pays émergents comme le nec plus ultra de l’art de vivre, sinon parce que l’Occident développé en a fait une idole ? Sommes-nous prêts à nous libérer de cette frénésie de consommation qui nous pousse à posséder toujours plus, jusqu’à déboucher sur le rien ? Bien sûr, il y a les produits bio, le souci de l’écologie, la volonté de « sauver la planète ». Mais jusqu’à quel point ces orientations marquent-elles une conversion de l’esprit et du cœur ?

          A Sydney, le Pape n’a pas parlé de  « sauver la planète », mais de respecter et servir la beauté de la Création.  Il y a là plus qu’une nuance…..

         …..Sans un retournement spirituel et moral, il est à craindre que l’écologie même soit récupérée par la consommation….. »

Les commentaires sont fermés.