UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Villiers-le-Bel: Ces "jeunes" sont-ils solubles dans la France ?...(1/2)

          Lu sur internet, parmi des dizaines d'autres réactions: "Il y a quelques jours dans le village que j'habite, une petite fille de huit ans est décédée à la suite d'un accident de tracteur dans la rue. Un immense chagrin , une population bouleversée mais on n'a brûlé que des cierges."

          Les étranges "jeunes" de Villiers le Bel, qui ont fait preuve de si étranges moeurs, n'ont certes pas eu le même type de réaction, et ont eu une bien curieuse façon de se comporter. Parce que deux des leurs, qui en plus ne savaient à l'évidence pas très bien conduire, se sont eux-même tués après avoir commis quatre infractions graves au Code de la Route (1), ces "jeunes" se sont déchaîné et ont tout cassé! Mais il y a cinq mille morts par an sur les routes en France, et presqu'autant en Grande Bretagne, en Allemagne ou ailleurs: où irait l'humanité si à chaque mort, et partout, tout le monde se livrait à une guérilla urbaine?.

          Interrogés par des journalistes bienveillants, complaisants et complices, certains de ces "jeunes" ont déclaré: "Ce n'est pas de la violence, c'est de la rage qui s'exprime." (sic!). Mais on devait apprendre très vite que des bandes de "jeunes" attaquaient des commerces pour les piller, et des automobilistes pour les dépouiller: un casseur sera d'ailleurs arrêté immédiatement après les faits, "porteur de bijoux dérobés dans une bijouterie pillée de Villiers le Bel". On n'est pas là dans le cadre d'une tristesse légitime après la mort de deux amis, mais dans la crapulerie, la délinquance et le banditisme pur et simple. De même, lorsqu'on blesse 82 membres des forces de l'ordre (dont l'un a perdu un oeil!...), lorsqu'on roue de coups un commissaire de police, à l'aide d'une barre de fer, et qu'on l'envoie à l'hôpital après lui avoir défoncé la tête, ou lorsqu'on tire sur des membres des forces de l'ordre, on n'est plus dans la tristesse après la mort d'un copain, mais bien dans une guérilla. Nombreux sont celles et ceux qui ont des parents ou des amis décédés sur la route, et ce n'est pas pour cela qu'ils vont piller, tabasser, agresser...

          Il est donc bien évident qu'il y a autre chose, que ce n'est pas la mort de ces deux "fous du guidon" qui a causé les émeutes de Villiers le Bel, et que le problème est ailleurs, qu'il est bien plus grave et révélateur d'un malaise bien plus profond. Et le principal intérêt de cette triste affaire est, justement, de bien faire apparaître la vérité au grand jour: à l'évidence il ne s'agit pas de "jeunes", ni de "potes" écoeurés par de quelconques injustices. Nous, nous le disions déjà, mais le côté positif de la chose est que, maintenant, celles et ceux qui ne voulaient pas nous croire commencent à ouvrir les yeux; et à se rendre compte de la vérité de ce que nous disions: la République (sous l'impulsion du regroupement familial instauré par Chirac en 1975) a follement et avec une grave inconscience greffé sans aucune précaution des populations étrangères sur le sol national. Et cela sans en référer au peuple français, ce qui fait de cette décision une décision peut-être légale, mais sûrement illégitime: le peuple souverain devant être consulté pour une question de cette importance, réellement vitale puisqu'elle a consisté tout simplement à "changer" le peuple, à modifier la constitution du peuple français (il s'agit tout de même d'environ dix millions de personnes....).(à suivre.....)

(1): 1°) infraction: rouler sur une chaussée avec une moto réservée au "cross" ou aux compétitions, et interdite à la circulation en ville. 2°) rouler sans casque. 3°) refuser une priorité. 4°) rouler trop vite (70 kmh.)

Les commentaires sont fermés.

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL