Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

strauss kahn

  • Sarko a peut-être levé un coin de voile, lundi soir : va-t-on vers "un grand moment de télé" lors du débat traditionnel d'entre-deux tours ?...

    sarkozy,hollande,strauss kahn         Lundi soir, pour son premier meeting de campagne du second tour, Nicolas Sarkozy était à Saint Cyr, près de Tours.

            Nous ne retiendrons ici que quelques secondes de cette réunion, car elles donnent, peut-être, une indication sur ce qui va (ou peut) se passer lors du prochain duel télévisé, le 2 mai prochain. On pense ce qu'on veut de Sarkozy, et, pour ce qui est du vote, on votera ou pas pour lui, ou on s'abstiendra : nous avons suffisamment expliqué notre position là-dessus pour n'avoir pas à y revenir.

    Lire la suite

  • Selon que vous serez Voltaire ou Napoléon, ou bien Maurras.....

            Simple hasard ? Depuis notre réaction à "l'affaire DSK", c'est-à-dire depuis quelques temps maintenant, Claude Ribbe, qui mène fermement un combat "contre" DSK et "pour" Nafissatou Diallou nous a inclus dans sa liste d'envoi.

     claude ribbe,nafissatou diallo,dsk,strauss kahn       C'est, au fond, un bon signe, révélateur de la vitalité et de l'audience de notre Blog, puisque cela signifie que, du côté de Claude Ribbe comme de ceux qui en font autant, on ne répugne pas, et on juge peut-être même utile, de nous tenir informés, via internet, des textes et publications diverses que l'on produit, un peu partout.

            Notre Messagerie, comme très probablement, celle de tant d'autres, se met donc à ressembler à un véritable inventaire à la Prévert, mais c'est très bien ainsi. Il faut, en effet, tâcher de lire, d'écouter, de voir... un maximum de choses, et l'on trouve matière à réflexion partout, y compris, en l'occurrence, chez Claude Ribbe.....

            Ce qui ne veut évidemment pas dire - on le comprend bien - que nous soyons toujours d'accord, et sur tout, avec lui ! Mais ils est vrai que, essayant de lire le plus de points de vue différents possibles, nous lisons un peu plus qu'avant du Claude Ribbe, depuis qu'il nous le sert sur un plateau, pour ainsi dire.

            Ce petit préambule explicatif étant fourni, et puisqu'il faut un commencement à tout, voici donc la première note rédigée suite à un coup d'oeil jeté sur diverses pages qu'il propose, avec leurs renvois et leurs liens, permettant d'aller fouiner un peu partout.... Nous nous arrêterons quelques instants, cette fois-ci, sur le passage suivant où Claude Ribbe, dont l'animosité envers Napoléon est notoire, rappelle deux ou trois choses, au demeurant fort justes, sur celui qui repose paisiblement aux Invalides. Ce passage nous a sauté aux yeux car il reprend la citation que, dans son excellent ouvrage sur L'Âge d'or du Maurrassisme, Jacques Paugham met en exergue de son Chapitre III : "Ce sont des sauterelles et des chenilles qui ravagent la France"  (phrase de Napoléon, parlant des Juifs)... : 

    Lire la suite

  • LA CHUTE DE LA MAISON STRAUSS-KAHN.....

    (réactvité face à un évènement politique majeur : cette note a été publiée dimanche matin, à 9h05, pour la photo et le titre, et rédigée ensuite, au fur et à mesure des confirmations, jusqu'à douze heure, heure à laquelle elle a été définitivement "envoyée"...)

    Ariane EXPLOSION.jpg

    explosion en vol, désintégration.... 

            Ce n’est pas en nous plaçant sur le terrain de la morale privée, ni sur celui des attaques personnelles, que nous réagirons à l’affaire Strauss-Kahn. Nous dirons simplement que, ne surmontant pas ses pulsions et ne maîtrisant pas ses penchants personnels, bien connus, Dominique Strauss-Kahn, vient, paradoxalement, de s’exclure, de lui-même, de la participation à un Système dont il est, pourtant, l’archétype.

            La vie privée des souverains qui ont régné sur la France ou sur l’Europe n’a pas toujours été  exemplaire, si celle de certains autres l’a, par contre, été. Ces Princes, ces Rois, s’inscrivaient dans une Tradition, une Lignée, une Légitimité, dont ils n’étaient, somme toute, qu’un maillon, et, s’ils n’étaient à l’abri ni des critiques, ni des conséquences et sanctions de leurs actes, leurs fautes ne remettaient vraiment en cause ni la continuité des Institutions, ni la pérennité des États ni la cohésion de la société civile.

            Les Pouvoirs politiques nés de notre Révolution ne se prévalent ni de ce type de Légitimité, ni de notre Histoire qu’ils nient, rejettent et combattent, au nom d’une idéologie. Ils ont voulu que leur pouvoir relève de la Raison, appliqué à la mise en œuvre de cette idéologie, censée organiser le monde nouveau sur des bases nouvelles, et gérer des citoyens, des hommes nouveaux, sans roi et sans dieu. Aujourd’hui, le monde, le Système, dont ces principes ont accouché nous répugne. A nous et à beaucoup. Est-il permis de rêver à autre chose ? Nous dirons que ce rêve devient un devoir, qu’il doit se métamorphoser en une volonté d’autre chose

            La mondialisation est, d’évidence, presque au sens étymologique, une fiction sans souveraineté ni souverain, où, en quelque sorte, la seule « autorité », la seule incarnation d’une unité, bien-sûr strictement réduite à l’économique, est,  en pratique, le Directeur Général du FMI, au numéro 700 de la 19ème rue à Washington, États-Unis d’Amérique. De notre planète ainsi et prétendument mondialisée, Dominique Strauss-Kahn était une sorte de Pape, régnant, depuis son Vatican de la Finance, Urbi et Orbi. Pour toutes sortes de raisons tenant à ses racines, à sa culture, à ses amitiés, à son « expertise » économique et financière, et, aussi, à son deuxième mariage, il était, en apparence, parfaitement, si l’on peut dire, adéquat à cette Haute Fonction ….  Constitué pour …

            Exit le règne de la Raison, exit l’expertise financière, exit le politique avisé, exit l’éventuel candidat du Parti Socialiste à l’élection présidentielle française, exit le Pape de la mondialisation. Au moins sur un point, Sarkozy ne s’est pas trompé lorsqu’il affirmait à ses amis que DSK ne pourrait pas tenir le choc d’une campagne présidentielle. Il n’aura même pas tenu le choc de la précampagne ; il devra, très probablement, jeter l’éponge avant même qu’il ait déclaré son intention d’y prendre part.  Le « misérable petit tas de secrets » - qui tient aux misères de la nature humaine inchangée, vient, en effet, comme un « coup de tonnerre », d’envahir les ondes, les écrans, les feuilles de papier journal.

            Inculpé d’agression sexuelle, de tentative de viol, de tentative de séquestration, passible de poursuites pénales lourdes pour des faits considérés aux États-Unis comme extrêmement graves, arrêté, in extremis, dans un avion en partance pour Paris, Dominique Strauss-Kahn a (très probablement) terminé , non pas sa vie de luxe et de richesse extrêmes qui lui ont, sans-doute, donné l’illusion que tout lui était permis, que tout s’achète, que tout s’obtient par le Pouvoir et par l’Argent, du moins sa carrière politique, ….. dans une chambre d’hôtel de New-York.

             Sic transit….

  • La seconde mort de Jean Jaurés . Ou : De Jaurès à Closer et au FMI...

            (Rédigée avant "l'affaire", cette note devait être envoyée dans la semaine, jeudi ou vendredi. Nous l'envoyons donc dès aujourd'hui, sans pourtant rien y changer.....)

             Ou, encore : les livres d'Histoire diront-ils, un jour, que Jaurès est mort en 2012 ?....

            Quand on voit ce que ses héritiers ont fait, et continuent de faire, de ce qui fut, malgré tout, une grande idée, autrefois... Nous ne prendrons que deux exemples de ce grand effondrement - alors qu'il serait possible d'en prendre tant d'autres !... -, chez l'ex couple Hollande et, surtout, in fine, chez Dominique Strauss-Kahnn.....

    strauss kahn,jaures,closer,parti socialiste,françois hollande,segolene royal,maurras,action française,fabius

    Lire la suite