Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

notre dame de paris

  • Ephéméride du 12 octobre

     

    1010 : Charte de fondation de l'Abbaye de Solesmes  

    D'après les Actes des évêques du Mans, Saint Thuribe aurait, au 5ème siècle, organisé le culte dans la villa gallo-romaine de Solemnis.

    Au début du 9ème siècle, cette propriété de l'Église du Mans était tenue en bénéfice par un leude de Charlemagne, mais les raids normands allaient maintenir dans des mains laïques l'église et le domaine.

    Raoul de Beaumont en fit don aux moines de la Couture, antique monastère manceau, par une charte qu'on date, par conjecture, du 12 octobre 1010 : 

    http://www.abbayedesolesmes.fr/FR/entree.php?js=1 

    Et, dans notre catégorie Racines, voir la note consacrée au millénaire de l'Abbaye de Solesme : Solesmes, mille ans 

    12 octobre,orléans,solesmes,jeanne d'arc,vercingétorix,lyon,anatole france,ville affranchie,convention,saint denis,tende,la brigue,landowski,guimet,maurice de sully,notre dame de paris

    Lire la suite

  • 4.000 croyants dans une cathédrale Notre-Dame archi-pleine : la meilleure - et la seule - réponse possible à "Golgota picnic"...

            A Notre-Dame de Paris, ce jeudi soir 8 décembre, plus de 4.000 fidèles se sont réunis pour une veillée de prières et une "méditation sur la Passion".

            L'assistance était invitée à vénérer la couronne d'épines que portait le Christ lors de son procès ainsi qu'un morceau de la croix apportés par Saint Louis, et pour lesquels il fit édifier la Sainte Chapelle.

            La cathédrale était bondée, au point que des fidèles ont dû s'asseoir sur les marches menant à l'autel et que ses portes ont été fermées car le bâtiment ne pouvait accueillir plus de monde.

            Mgr Eric de Moulins-Beaufort, évêque auxiliaire de Paris, a déclaré que "la veillée doit permettre aux catholiques qui se sentent soit offensés, soit troublés par ce qu'on leur a dit de ce spectacle, de se réunir dans un acte de vénération du Christ" : le spectacle (?) en question, c'est "Golgota Picnic", pièce (!) de l'Argentin Rodrigo Garcia "Sur le concept du visage du fils de Dieu". Mgr Bernard Podvin, porte-parole de la Conférence des évêques de France, estime qu'il s'agit d'un spectacle "blessant", que l'archevêque de Paris André Vingt-Trois considère comme "caricatural par rapport au Christ".....