Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dickes

  • Humeur : Un "sur Bainville" décevant sur Canal Académie....

            Très déçus par la dernière émission de Canal Académie, avec Dickès interrogé par Damien Le Guay. Le sujet était alléchant (Jacques Bainville, l’historien oublié, de l’Académie française… - Le "Bouquin" établi par Christophe Dickès, fait redécouvrir Bainville (1879-1936) et le propos de Dickès, comme d'habitude, fort louable : aider à la redécouverte de cet auteur majeur. Tout simplement. 

            D'où vient, donc, le problème ? De l'insistance de Damien Le Guay, qui vire carrément à la lourdeur, et même parfois à la lourdeur vraiment très lourde : il semble bien - en tout cas, c'est l'impression qu'il donne... - que le but principal de Le Guay dans cette émission est de découpler, en quelque sorte, Bainville et Maurras, Bainville et Daudet, Bainville et l'AF etc...  

    bainville dickes BOUQUINS.jpg

    Le bouquin, qui, lui, n'y est pour rien, reste évidemment à lire et à faire lire... Dans ses 1152 pages, et pour ses 30 euros, il offre - entre autres... - Bismarck, L'Histoire de deux peuples, Les conséquences politiques de la paix, les Contes, des Lettres et des articles (sur Dreyfus, sur le naufrage du Titanic...). Du bon boulot.... 

    Lire la suite

  • Jacques Bainville Historien et prophète, par Jean Sévillia

            Dans son toujours très intéressant article du Figaro Magazine, Jean Sévillia a choisi, hier, 19 mars 2011, de présenter le tout récent ouvrage de Christophe Dickès, Jacques Bainville La monarchie des lettres, Histoire, Politique & Littérature.

              Composé de quatre parties, cet ouvrage illustre les différentes facettes de l'académicien Jacques Bainville. La première revient sur son parcours d'historien et ses publications dans de nombreux journaux, les deux suivantes le montrent dans une posture d'écrivain et de conteur au gré de ses voyages. Enfin, la dernière situe l'homme dans son époque, celle de l'affaire Dreyfus. 

              En présentant cet ouvrage ici-même (dans notre note du 9 mars) nous avons signalé l'excellente chronique consacrée à Bainville par Philippe Meyer, sur France culture, le 7 mars dernier, comme nous avions signalé également, en son temps, la non moins excellente présentation, sur France info, de la réédition de L'Histoire de France :

    http://lafautearousseau.hautetfort.com/archive/2011/03/08/philippe-meyer-bainville.html

    bainville dickes BOUQUINS.jpg 

    1152 pages, 30 euros

    http://lafautearousseau.hautetfort.com/archive/2007/08/09/jacques-bainville-sur-france-info.html 

    Lire la suite

  • Lundi 7 mars, sur France Culture : l'éloge de Bainville, par Philippe Meyer...

            Et une pierre de plus - et d'importance !... - apportée au processus de dé-révolution !

            Ce lundi 7 mars, à 7h58, Philippe Meyer consacre sa chronique à Jacques Bainville. Elle est élogieuse. Elle est surtout un très sérieux coup de canif à cette conspiration du silence entretenue par le Système contre tout ce qui vient du seul mouvement d'idée vraiment dangereux pour lui : le nôtre, parce qu'il remet en cause les fondements même du Système, et non son fonctionnement ou le choix de son personnel. "Pendant longtemps, une grande pudeur universitaire - c'est une litote - enveloppa les livres de Bainville d'un linceul qu'il ne faisait pas bon de lever, si l'on voulait faire carrière..." dit Philippe Meyer :

    Nouveau Document Microsoft Office Publisher.jpg

            En dehors de l'estime que porte Philippe Meyer à Jacques Bainville, cette chronique est motivée - on l'a entendu... - par le fait que Christophe Dickès, dans la collection Bouquins, publie courant mars, chez Laffont, La monarchie des Lettres, ouvrage composé de quatre parties, qui illustre les différentes facettes de l'académicien Jacques Bainville. La première revient sur son parcours d'historien et ses publications dans de nombreux journaux, les deux suivantes le montrent dans une posture d'écrivain et de conteur au gré de ses voyages. Enfin, la dernière situe l'homme dans son époque, celle de l'affaire Dreyfus. 

    bainville dickes BOUQUINS.jpg 

    1152 pages, 30 euros

    Lire la suite