UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

louis xi - Page 2

  • Bientôt, "Louis XI, le pouvoir fracassé"...

                Nous le redisons à chaque fois : ce n'est pas, en soi, le fait que l'on parle de tel ou tel roi de notre Histoire qui importe; ce qui est vraiment intéressant, c'est ce mouvement qui ne cesse de grandir de re-découverte de notre histoire nationale; cette soif du public pour cette cette sorte de ré-appropriation de l'histoire, mais débarassée des poncifs, des erreurs et des mensonges dont l'idéologie de la vérité officielle l'avait encombrée.

                 Pour mieux asseoir sa domination, par le mensonge, la déformation et le travestissement des faits.

                 C'est en ce sens que nous avons souvent écrit qu'une telle re-découverte de notre passé ne pourrait rester sans conséquence(s)...

                  Cette année, c'est évidemment Henri IV qui est à l'honneur. Pourtant, on annonce un Louis XI pour dans très bientôt, avec Jacques Perrin dans le rôle titre.

                  Et, là aussi, la volonté affichée par les réalisateurs de rendre justice à ce roi dont "l'histoire est remarquable", qui est "à l'origine de l'unification de la France" et sans qui "la Renaissance française n'aurait pas eu un tel rayonnement".

                  Quelques informations sur ce téléfilm prometteur....

    LOUIS XI.jpg
    De Jacques bainville, Histoire de France, chapitre VII, Louis XI, l'unité sauvée, l'ordre rétabli, la France reprend sa marche en avant :
    "Ce règne, dont la vraie gloire n'a été vue qu'après bien longtemps, assurait une longue période de solidité et de prospérité..."
      

    Lire la suite

  • Tout ce qui est racines est bon... : Les fêtes de Jeanne Hachette à Beauvais

    Ces fêtes, qui culminent avec le Cortège de l'Assaut, se célèbrent chaque année, à la fin du mois de juin. Elles trouvent leur origine dans un beau fait d'armes, qui mérite d'être raconté...

    Le 10 juillet 1472, les ouvriers couvreurs travaillant sur les toits de la cathédrale Saint Pierre voient s’élever, au loin, une poussière immense.

    Aussitôt, les 30 églises de la ville donnent l’alarme : il s’agit de l’armée de Charles le Téméraire et de ses Bourguignons qui, sachant la ville sans garnison et ses remparts en mauvais état, pensent s’en emparer sans coup férir. C’est compter sans le peuple et les bourgeois qui, courant aux remparts, et s’improvisant piqueurs, archers ou hallebardiers, soutiennent pendant onze heures l’assaut des Bourguignons aguerris.

    Cependant, fatigue et lassitude gagnent les défenseurs. Déjà, un soudard du Téméraire a pris pied sur la porte de Bresles. Il va y planter son étendard et crier "Ville prise !". Alors une femme, Jeanne Laisné, se rue sur lui, l'assomme d'un coup de hache, lui retire sa bannière et le précipite du haut du rempart.

    A ce spectacle, les défenseurs reprennent courage, l'ennemi se démoralise et bat en retraite, le Téméraire lève le siège. Beauvais reste au Roi !...

     

    IMG_5160.jpg

    Lire la suite