UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • SCANDALE A MARSEILLE : LES ELUS DE GAUCHE NE VEULENT PAS DE PLACE "ARNAUD BELTRAME" POUR NE PAS PROVOQUER !

    Voilà où on en est à Marseille (mais, en fait, partout en France...) : les élus de gauche ont refusé, la semaine dernière, d’installer une place Arnaud Beltrame dans le 15ème arrondissement de la cité phocéenne. Ils ont prétexté, d'abord, que "cette place n'était pas assez prestigieuse" mais ont très vite dit le fond de leur pensée : la population "locale" de ce quartier "populaire" prendrait cela pour "une provocation".

    Deux remarques :

    1. On sait ce que veulent dire les mots "population locale" et "quartier populaire" pour le parti immigrationniste/sanspapiériste : ils sont employés pour désigner ces populations entrant en France au rythme fou d'environ 450.000 par an, alors que les Français n'ont jamais été demandeurs d'une telle situation, ni consultés sur elle...

    2. En, somme, être un héros français, donner sa vie pour les autres, c'est devenu "mal" ? C'est une "provocation" ?

    Les élus de gauche ont aussi refusé parce que ce secteur est celui du Maire Rassemblement national, Stéphane Ravier.

    Pourtant, Marseille est assez grande pour avoir deux endroits portant le nom du héros : deux, car il semble que la Ville a heureusement décidé de donner son nom à une grande artère centrale (peut-être l’avenue de la Timone, longeant l’hôpital de la Timone et le centre de la Gendarmerie de Marseille ( qui comprend notamment les logements des gendarmes de la ville...).

    Mais la "tâche" reste pour les élus de gauche du Quinzième : il y a des symboles auxquels on ne touche pas...

  • Renversement d’alliance en Syrie, par Antoine de Lacoste

    Lire la suite

  • Allocution de David l'épée : L'engagement


     

    Allocution de David l'Epée à l'occasion de la rentrée de la section lyonnaise de l'Action française au cours de laquelle il reviendra sur le sens de l'engagement.

  • A la découverte de l'homme Maurras (9) : deux des "trente beautés de Martigues"...

    lafautearousseau se propose ici de vous faire découvrir Un patriote, nommé Maurras. Maurras est en effet inconnu du grand public, parce que volontairement ignoré par la conspiration du silence, entretenue par le Système pour lequel Maurras n'est pas "dangereux", mais "le seul dangereux", car il en a dénoncé les bases idéologiques et parce qu'il l'a remis en cause dans ses fondements révolutionnaires.

    C'est donc à une sorte de feuilleton, à la découverte de l'homme Maurras, que nous allons vous entraîner, d'ici les prochaines élections municipales.

    Celles-ci, nous l'avons dit, seront peut-être décisives pour l'avenir de la Maison du Chemin de Paradis, fermé aux Français aujourd'hui par le dernier Mur de Berlin d'Europe : celui, invisible, du sectarisme haineux de la Mairie communiste, qui préfère laisser fermée (en attendant qu'elle ne s'écroule ?) une belle demeure qui pourrait être intégrée au réseau des Maisons des Illustres, et devenir un centre national et international de recherches et débats intellectuels de haut niveau sur Maurras, sa vie, son oeuvre; un lieu culturel vivant et rayonnant...

    Aujourd'hui  (9) : "Quand je regarde de ma maison..."

    Lire la suite

  • SOUTENEZ, PARTICIPEZ ! ACTIVITES DES ROYALISTES ET/OU DU PAYS REEL DANS TOUTE LA FRANCE...

    lfar flamme.jpg

     

    Cette page est ouverte à tous, lafautearousseau se voulant "la maison commune" de tous les royalistes, de toute obédience (RN/CRAF, NAR, GAR, indépendants/"électrons libres"...)

    Aux deux seules conditions que l'on soit dans la double fidélité à l'école de pensée de l'Action française et à notre Famille de France, à laquelle nous sommes particulièrement attachés...

    Envoyez-nous les annonces et/ou les visuels de réunions de rentrée, Cercles d'études et de formation, Cafés politique/actualité/histoire, manifestations diverses etc...

    Lire la suite

  • Ephéméride du 18 Octobre

    Amboise aujourd'hui

     

    1534 : L'Affaire des « placards »  

    Imprimés à Neuchâtel sous l'instigation du pasteur François Antoine Marcourt, les « placards » sont des sortes d'affiches protestantes : elles sont « placardées », dans la nuit du 17 au 18 octobre, dans toute la France, et jusque dans les appartements du roi François 1er à Amboise.

    Cet épisode aura des conséquences dramatiques pour les protestants de France. François 1er, croyant au complot, décidera de faire la chasse aux « hérétiques », mettant ainsi un terme à la tolérance religieuse qui régnait en France depuis quelques années.

    Calvin (ci dessous), compromis dans cette affaire,  s'enfuit à Nérac, auprès de la bienveillante Marguerite de Navarre, puis à Bâle. 

    Lire la suite