Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Catalogne : La vérité c'est que les indépendantistes ne sont pas majoritaires

Le Monde - Pages web - Hier dimanche en fin de journée

 

TRAVAUX DIVERS - Largeur +.jpgManifestation monstre hier dimanche à Barcelone contre l'indépendance de la Catalogne, pour son appartenance à l'Espagne et pour l'unité du pays. C'est ce dont Le Monde prenait acte (Illustration) sur son site web, hier en fin de soirée.

La vérité c'est que, minoritaire, le parti indépendantiste de centre-droit de Carles Puigdemont et ses alliés d'extrême gauche, révolutionnaires de toujours, marxistes et anarchistes, surfant sur un traditionalisme catalan très ancien, très populaire et très partagé, ont tenté et continueront sans-doute de tenter un véritable coup de force pour imposer à la majorité qui n'en veut pas la sécession de la Catalogne et son indépendance sous la forme d'une république, comme il en fut dans les funestes années trente du siècle dernier. Résumée, telle nous apparaît la situation. 

Malgré la tardive mais énergique reprise en main de Madrid, malgré la mobilisation désormais acquise des unionistes anti-indépendantistes, malgré le fléchissement du mouvement indépendantiste et l'annonce d'élections régionales le 21 décembre, l'issue reste incertaine.

Des décennies de laisser-faire, de domination culturelle des séparatistes qui ont formé, éduqué, entretenu à l'école, à l'université, par la pression des médias, toute une jeunesse, toute une partie de la population, dans l'exclusion de la langue castillane et la haine de l'Espagne, ne s'aboliront pas en trois petites semaines.

Une fois de plus, après quarante ans de paix civile, l'avenir de l'Espagne s'annonce dangereux et à tout le moins difficile. Quant à la Catalogne, quoiqu'elle dise, quoiqu'elle fasse et quoiqu'il advienne elle n'effacera pas son hispanité.  •  Lafautearousseau 

A lire dans Lafautearousseau  ... 

L'Histoire est-elle vouée à se répéter ?

Lafautearousseau signale et analyse les dangers que court l'Espagne et avec elle la France et l'Europe

L’Espagne à la croisée des chemins. Espagne, où vas-tu ?

Catalogne ou quand le pire n’est jamais sûr

Discours de roi et paroles de président ...

Catalogne : Points d'Histoire et réalités d'aujourd'hui

Toujours la Catalogne

Au bord du précipice

L'armée espagnole fait mouvement vers la Catalogne

Catalogne : Mariano Rajoy deviendra-t-il Mariano Kerenski ?

Macron dit à Rajoy son « attachement à l'unité constitutionnelle de l'Espagne ». Il a bien fait !

Référendum catalan : « L'indépendance n'est qu'un slogan »

Le paradoxe de la Catalogne, identitaire et ... remplaciste

Barcelone : « No tinc por »

Barcelone : que les coupables (les vrais) soient enfin dévoilés

Commentaires

  • Cette affaire me semble très mauvaise .Celà peut nous rappeler (je n'étais pas né)la fin de 1945 ;.Cela a commencé en Indochine et celà s'est fini tragiquement en Algérie.
    La Catalogne , après le Pays Basque ,la ligue du Nord en Italie puis en Belgique ,en France et ses régions que l'on devrait appeler provinces !L'effet domino ...
    Pourquoi pas l'Allemagne ,
    On en finira plus...

Écrire un commentaire

Optionnel