Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Inquiet, un peu effrayé, Franck Mathevon découvre Jean Raspail et Le camp des saints, sur France info

 

Mur-bleu gds.jpgLisez la courte page d'accueil de France info, du jeudi 9 février [Lien ci-dessous] ; et écoutez, en bas de page, les 2'05" d'entretien du journaliste avec Raspail, sur son ouvrage étonnamment prémonitoire* : évidemment, dans la maison France info, on va immédiatement frémir et se faire peur, en agitant les mots d' « extrême-droite », « racisme » et autres niaiseries.

yO8VCyJQ.jpgMais, enfin, malgré cette puérilité affligeante - et révélatrice de l'état d'esprit de la très grande majorité de ceux qui sont aux manettes de l'audio-visuel - donnons acte à Franck Mathevon d'avoir, au moins, le temps d'une chronique, braqué les projecteurs sur un vrai visionnaire, un grand Français, un « lanceur d'alerte », en somme, comme on dit volontiers, aujourd'hui. 

Et, puisque France info décerne des notes chaque jour - avec Fabienne Sintès, dans sa matinale du 7/9 - nous vous laisserons, cher lecteur, décerner la note que vous semblera mériter cette chronique.

Au moins, elle nous change un peu; et puis, comme on dit, avec ce genre de chronique - trop rare, il est vrai - on peut dire, vraiment, que le diable porte pierre. 

Jean Raspail Le camp des saints

 

* Nous l'avions interrogé, du reste, pour Je suis Français, avec tant d'autres.

Écrire un commentaire

Optionnel