Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Après l'insanité ridicule, l'insanité odieuse : Macron crache sur la France en Algérie !

 

Mur-bleu gds.jpgEmmanuel Macron vient de se disqualifier. En visite en Algérie, il a osé déclarer que la présence française sur cette terre, ce fut de la « barbarie », un « crime contre l’humanité » !

Ces propos scandaleux ne déshonorent que lui. Est-ce la campagne électorale qui le pousse à de tels excès de langage ? 

Que cherche-t-il, Macron, en disant cela, lui, le candidat de la Haute finance et qui reçoit peut-être des dons de Goldman Sachs : les voix des racailles des banlieues ? Il est vrai que celles-ci votent à gauche à 93% (pour Ségolène en 2007 et pour Hollande en 2012), mais rien ne pourra pourtant nous empêcher de trouver dérisoire et grotesque cette alliance-collusion entre Macron, le candidat des banques, qui refuse de publier la liste de ses donateurs (et pourquoi donc : y en aurait-il de gênants ?) et les racailles des cités ; entre Macron, l'homme aux costards à plusieurs milliers d'euros et les « jeunes » casseurs qui haïssent la France : Haute finance et racaille des cités, même combat ? Voilà Macron devenu délinquophile... Casseurs de toutes les cités, banquiers de toute la terre, unissez-vous ! 

Cracher sur la France comme Macron vient de le faire, lui qui prétend accéder à la magistrature suprême, cela vous classe, définitivement, quelqu'un. En voilà un qui n'aime résolument pas notre Histoire... tout simplement peut-être parce qu'il ne la connaît pas.

Il est plus habitué à jongler avec les milliards et les zéros, à servir « la fortune anonyme et vagabonde », qu'à fréquenter les bons auteurs et à connaître sérieusement ses sacines, notre Histoire.

Nous dénoncions justement, avant-hier*, son autre scandaleux propos sur la culture française (« Il n'y a pas une culture française ; il y a une culture en France : elle est diverse, elle est multiple «).

Il n'est pas étonnant que quelqu'un qui commence par proférer une telle énormité, continue par une autre, plus grande encore. 

Quoi qu'il en soit, Macron, l'homme jusqu'ici sans programme et qui ne publie pas les noms de ses donateurs, commence malgré tout par lâcher, de ci, de là, des propos qui le font apparaître pour ce qu'il est : quelqu'un qui n'aime pas la France, ni sa culture, ni son histoire, ni ses traditions, ni ses racines, ni son être profond. Quelqu'un, même, on peut le dire, qui hait ce que nous sommes, ce que l'Histoire nous a faits. En fait, un vrai bon petit soldat de la révolution. Bien habillé, propre sur lui, très « classe », mais, à l'intérieur, tout est pourri.

Et, comme on le sait, « c’est par la tête que pourrit le poisson » ... 

* La macro énormité d’Emmanuel Macron : « Il n'y a pas une culture française »

Lire aussi dans Lafautearousseau ...

Jean Sévillia : « La colonisation et le non-sens historique d'Emmanuel Macron »

Commentaires

  • Sauf ses soutiens béats aussi niais que lui, nous sommes tous restés très choqués par l’intervention inqualifiable du télé évangéliste sur la colonisation.
    L’écouter manier le concept de crime contre l’humanité comme un marchand de cravates, dévoile une profonde indécence et une inculture crasse. Il oublie simplement que cette formule est loin d’être définie, comme le montre les échanges qui eurent lieu dans le procès de Klaus Barbie en 1987. Notre grand André Frossard avait proposé la définition suivante «Il y a crime contre l'humanité lorsqu’on tue quelqu'un sous prétexte qu'il est né». Elle fut jugée peu juridique, et ne fut pas retenue. Mais un tour sur wikipedia montre que l’on n’a pas trouvé mieux.

    L’autre crétin (au sens médical du terme) charge la barque en parlant d’un acte de barbarie. Son ton arrogant de petit marquis de l’ENA révèle exactement la maladie dont notre beau pays, la France, est en train de crever …

  • Et la lettre ouverte de Bernard Debré. Comme toujours, en plein dans la cible !

    http://www.bernarddebre.fr/2017/02/16/lettre-ouverte-a-emmanuel-macron/

  • De très beaux propos de Jean Sévillia, comme toujours. Le candidat de la finance internationale rejoint ces autres libéraux que sont les racailles de banlieue, trafiquants et dealers, qui sont eux des libéraux sans cravate, appliquant les méthodes du capitalisme aux activités mafieuses. Et dire que certains se sont laissé avoir par l'éloge de Jeanne d'Arc, par la '' main tendue '' aux manifestants de la Manif pour tous et la rencontre avec Philippe de Villiers ! Quelle naïveté !

  • " reste assis au bord de la riviére et avec un peu de patience tu verras passer le corps de tes ennemis"

    Jusqu'ici Macron était un illuminé du type top model qui caressait les mécontents dans le sens du poil avec ses lieux communs et ses oxymores , mais Il y avait gros à parier que dès qu'il aurait présenté un programme ou pris position , l'opinion serait différente. . Maintenant il annonce ses vrais couleurs.
    C'est un pur produit du bobo parisien qui n'a rien à voir avec le reste du pays.
    Son soi -disant "dérapage" ( alors quil enfonce le clou) est une faute grave et un signe flagrant de son incompétence.

    Peut-être que nous saurons faire la part des choses et ne pas écouter le chant des sirènes pour réfléchir à ce qui est le meilleur pour l'avenir .

Écrire un commentaire

Optionnel