Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Chut, faut pas le dire ! (II) : toutes les civilisations ne se valent pas......

        De Luc Ferry : "Toutes les civilisations se valent-elles? Evidemment non. Est-il scandaleux de le dire? Pas davantage"

        Luc Ferry a dénoncé dans une Tribune du Figaro "l'effervescence proprement stupide" autour des propos de Claude Guéant : "Les cris d'orfraie poussés par les bien-pensants touchant les propos de Guéant sont d'autant plus ridicules que ces derniers relèvent plus de l'évidence que de la provocation".

        Luc Ferry est "prêt à parier qu'en leur for intérieur, nos éléphants du PS pensent exactement la même chose… Au nom de quoi pourrait-on refuser à quiconque le droit de préférer les traditions qui ont engendré une grande littérature à celles qui commandent les sociétés sans écriture?"

        Quant à vouloir distinguer civilisation et régime politique, "l'argument est spécieux : de toute évidence les deux sont inséparables". Ferry cite André Comte-Sponville, ("l'un des plus éminents penseurs se réclamant aujourd'hui de la gauche") : "Toutes les civilisations ne se valent pas, ni tout dans chacune d'elles".

(source : fil actu LCI du jeudi 9 février)

Commentaires

  • Et gag, Jules Ferry et Léon Blum l'avaient dit avant lui:
    http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-a-destination-de-m-harlem-desir-les-races-superieures-ont-un-droit-vis-a-vis-des-races-inferieure-98635981.html

  • Rien de plus banal que de dire que toutes les civilisations ne se valent pas. C'est comme enfoncer les portes grandes ouvertes. Ou sinon la civilisation de l'âge de bronze équivaudrait à celle de la Grèce sous Périclès ou à celle de l'Italie à la Renaissance. Il faut vraiment être inculte ou sectaire pour déclarer le contraire. Hélas, nos Diafoirus et autres faux culs de la bien-pensance poussent des cris de vierge effarouchée devant la nue vérité. Cacher cette vérité que nous ne saurions voir ! s'exclament-ils en choeur ! Le ridicule n'a jamais autant triomphé qu'à notre époque et fait aussi grassement vivre.

Les commentaires sont fermés.