UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Chut, faut pas le dire ! (I) : l'immigration, 70 milliards par an ?......

 (Issu de Monde et Vie, l'entretien est sérieux et le sujet est d’importance.)

CHUT _ _faut_pas_le_dire.pdf 

        Nous pourrions ajouter – en commentaire propre – que, dans ce temps de crise, où la dette, la pression fiscale, les salaires, atteignent des niveaux critiques qui ne risquent, d’ailleurs, que d’aller en s’aggravant, un tel coût, celui de l’immigration, comme cette dernière en soi-même, en raison de son caractère massif inédit dans notre Histoire, pourrait fort bien, à court ou moyen terme, s’avérer insupportable et produire un changement radical de politique en la matière.

        Changement radical, politique nouvelle, naturellement indispensables à la survie du pays, pour toute une série de raisons autres que financières …

 

Commentaires

  • Il devient urgent de se débarrasser du jacobino-socialo-communisme. Il en va de la survie de la France.

  • En la matière nous manquons vraiment de sérieux en France.
    Quand donc un colloque responsable avec des hommes qui n'ont pas seulement l'esprit de parti le plus ridicule qui soit ?

  • Peut être sommes nous déjà arrivés à ce moment ou la quantité de richesse produite par la grâce du génie occidental ne suffit plus a assumer la charges de populations analphabètes importées massivement et qui ne surcroit ne cherchent nullement à participer à la production de cette richesse.
    Pour le seul le logement: 200 000 immigrés par an à multiplier par la surface dont il a besoin multipliée par le prix au m2 de l'endroit ou il habite permet de déboucher sur plusieurs milliards d'immobilisation. Et ceci dans un pays ou sévissent une crise du logement et un chômage historiques.
    Les politiques qui laissent perdurer cette situation sont plus que des irresponsables, ce sont de criminels.

Les commentaires sont fermés.