UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Libye : il y a, d'un côté, l'optimisme des uns (Alexandre Adler, par exemple...) et puis il y a... les faits !

        S'il ne s'agissait de sujets tragiques, on serait tenté de dire que l'optimisme d'Alexandre Adler fait plaisir à voir - ou, plutôt, à lire... - dans ce numéro des samedi/dimanche 27/28 août. Quel enthousiasme pour ce qui se passe là-bas ! Il reconnaît, certes, quelques petits problèmes, et prend quelques petites précautions (pas beaucoup...) mais son opinion est faite : la démocratie est bien en marche, à Tripoli, elle va (elle a ?...) triomphé; on le doit à Sarko et... à BHL !

        On résume à grands traits, mais c'est ce qu'il pense. Ce qui est, évidemment, son droit.

        Mais le même jour, et la veille, sur son Blog, Patrice de Plunkett  ne dit pas du tout, mais alors pas du tout la même chose.....   

        1. Le 26, il envoie ceci :    

26.08.2011 

Les émirs de la "nouvelle Libye" viennent d'Al-Qaeda

 

libye,al-qaeda,islamistes,bhl,afghanistan,talibanAbdelhakim Belhaj (Tripoli),

Ismaël as-Salabi (Benghazi),

Abdelhakim al-Assadi (Derna),

Ali Salabi (CNT) :

 

 

        2. Et, le 27, ceci : 

       http://michelcollon.info/Comment-l-Otan-va-s-y-prendre-pour.html 

 

        Notre opinion est connue, nous l'avons dite et redite ici-même : ce qui a le plus de chance de remplacer les anciens systèmes - tous, à l'évidence, corrompus et tyranniques... - ce ne sera pas la démocratie à l'occidentale mais bien plutôt soit la prise du pouvoir par l'armée; soit la poussée islamiste; on la voit d'ailleurs déjà à l'oeuvre  dans de nombreux pays (Lybie, Egypte, Tunisie...) et elle est un fait tellement évident qu'on s'étonne que des personnes, par ailleurs fort estimables et fort compétentes, s'obstinent à... vouloir prendre leurs rêves pour des réalités....

        Nous avons même pris le risque de prendre date : avec les médias et autres... et nous persistons : printemps arabes.pdf

Commentaires

  • En effet, le risque est d'avoir, face à nous, un régime en
    Libye, pire que le précédent, de nature islamiste.
    Le Président de la République et le gouvernement veulent
    nous faire croire qu'ils avaient vu juste et que dixit Alain
    Juppé " le risque était calculé ". Il s'en suit le discours sur le
    courage du Président, la volonté de ne pas se laisser fléchir,
    son initiative quelque peu héroïque pour se gagner la
    résolution de l'O.N.U.

    Nous aimerions tous y croire, mais connaissant précisément le
    personnage BHL et le personnage SARKOZY, nous avons de
    bonnes raisons d'en douter.

    Il semble davantage qu'il s'agisse d'un pari, d'une aventure à
    hauts risques, pas du tout calculé, contrairement à ce
    qu'affirme Alain Juppé, maintenant que la situation militaire
    semble à l'avantage des forces d'opposition.

    Seul l'avenir nous dira, si ce pari hasardeux et ce pied dans
    la fourmilière, méritait d'être tenté au profit des populations
    libyennes, et correspondait à la défense des intérêts de la
    France. Dans ce cas, nous reconnaîtrons volontiers que nous
    avions eu tort de penser ainsi, mais rien à ce jour nous
    permet de le dire, bien au contraire.

  • Je partage pleinement le sentiment qu'exprime DC en termes justes. Et je crains fort, essentiellement pour la France, que notre point de vue finisse par se vérifier.

    Mais puisque l'opération a été menée, puisque nous y avons joué un rôle moteur, au moins faudrait-il tout mettre en œuvre pour que la France en tire quelque profit. En termes de "prestige" et aussi, si l'on peut dire, matériel, si un processus de reconstruction de la Libye était entamé. Mais, pour ma part, là encore, j'en doute fort. Il me paraît, en effet, probable, que les anglo-saxons et les USA s'arrangeront pour rafler l'essentiel de la mise.

    Si c'est le cas, la France, une fois de plus, aura travaillé pour le roi de Prusse.

  • Effectivement, les Occidentaux semblent avoir ouvert la boite de PANDORE, en libérant les énergies islamistes.
    Test intéressant du point de vue de l'intérêt français;: qui va récupérer le pétrole Lybien, TOTAL est bien placé, mais tout est possible, y compris la récupération de l'or noir par les USA ou la CHINE

  • Les Etats-Unis et l'Europe se sont empressés d'accompagner les réformes en cours par une aide financière destinée à fidéliser (on s'achète des alliés) une nouvelle clientèle à coups de dollars et d'euros. Tout cela est déjà préparé, planifié, mis à exécution, au niveau du G20 et le retour sur investissement est connu.
    La vraie question est maintenant de savoir comment les mouvements actuels pourront résister à la récupération, voire à la contre-révolution.
    Ils n'ont hélas fait émerger aucune idée neuve, aucune figure capable de remplir le vide du pouvoir, aucune classe intellectuelle capable de "penser" leurs aspirations.
    On risque d'assister à un changement de pouvoir sans changer de régime.

  • - Les Etats-Unis étaient derrière l'armée égyptienne avant la chute de Moubarak, ils sont encore derrière maintenant. Quel rapport avec l'islamisme ? L'islamisme est une invention des Etats-Unis pour justifier auprès de l'opinion publique leurs expéditions coloniales.
    - Vous êtes à peu près les seuls à accorder du crédit à un type, A. Adler, qui recopie des bouquins de propagande de la CIA pour les fourguer en librairie.
    - L'énergumène P. de Plunkett a quant à lui fait carrière au "Figaro", un des principaux organes de propagande pro-américain en France. Impossible de savoir depuis pourquoi il milite exactement, depuis un blog sur lequel est appliquée une censure stricte de tous les propos contredisant ses décrets d'éditorialiste mondain. Le rôle de la démocratie-chrétienne dans la décomposition de la France n'est pas moins grand que celui des dévôts de la République. Fonder la démagogie sur le christianisme est encore plus scandaleux que la monarchie.

Les commentaires sont fermés.