UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La fuite en avant d’Olivier Besancenot : logique, mais suicidaire….

            Logique, certainement : le NPA, comme une bonne part de l’ancienne gauche institutionnelle (CGT, PCF….) a depuis belle lurette abandonné la défense des intérêts des travailleurs français –qui de toutes façons lui échappaient de plus en plus…- pour la défense idéologique du nouveau peuple exploité : les immigrés (le NPA pour le NPE !...). Leur analyse vaut ce qu’elle vaut, mais c’est leur analyse…

            Besancenot est donc bien dans la logique lorsqu’il présente une musulmane voilée sur ses listes, pour tâcher -de toute évidence- de ratisser large dans les banlieues.....

            Le tout est de savoir (on sera vite fixés…) si cette stratégie va payer ou si elle est suicidaire…

BESANCENOT 6.JPG
Le NPA: si jeune, et il ne sait déjà plus où il va.....

    

            C’est un bon coup de pub, qui lui donne la vedette pendant quelques instants dans les médias. Se tirer une balle dans la tête devant les caméras, aussi, cela vous donne un succès éphémère dans les médias: l faut juste savoir ce que l’on cherche....

            Le petit facteur -qui semble négliger les remous violents que sa décison entraîne dans son parti...- court sans doute après sa dernière gloire éphémère (canapé chez Drucker…) aussi vite partie qu’arrivée; et, manifestement, il ne semble plus savoir où il en est ni ce qu’il doit faire; sa conduite erratique semble en être la preuve. Le NPA a, manifestement, un problème d'identité, comme d'ailleurs le Front de Gauche, lui non plus pas très lisible, comme on dit aujourd'hui...

             Le politologue Daniel Van Eeuwen résume assez bien le dilemme du NPA par un jeu de mot bien trouvé: il gagne en visibilité, mais pas en lisibilité....Patrice de Plunkett, lui, est plus direct, lorsqu'il affirme que le "numéro dialectique de trapèze volant sans filet"auquel se livre Besancenot, "c'est un truc de clown":

             "....Car que deviennent les « fondamentaux » laïques quand une candidate arbore sur la scène publique (les élections) un signe religieux aussi ostensible ?... Soit Besancenot se fout de nous et s'assied sur le principe de non-contradiction. Soit le voile islamique n'est définitivement pas islamique, et la loi peut en tirer les conséquences... Si la candidate Ilham Moussaïd, 22 ans, étudiante en gestion et trésorière départementale du NPA Vaucluse, est sincèrement NPA (ce qui implique un laïcisme fanatique – à en juger par les réactions de ce parti chaque fois qu'il s'agit des catholiques), alors elle porte le voile par pur calcul électoral : pour ratisser large en milieu musulman. Mais si la jeune Ilham est sincèrement musulmane, on peut se demander ce qu'elle fiche au NPA où toute religion donne de l'urticaire...."

             Le désarroi de fait de Besancenot fait penser à celui de Phèdre: « Où suis-je, qu’ai-je fait, que dois-je faire encore ?....

Les commentaires sont fermés.

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL