UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les extrêmes-droites en France, aux Mercredis de la Nar (1)

            Dans l’ouvrage qu’il consacre aux « extrêmes droites en France », Jean-Paul GAUTIER, historien et politologue, montre que le FN est issu d’une nébuleuse de petites formations et de groupuscules divisés en plusieurs courants idéologiques... : le combat pour l’Algérie française, qui ne mobilisa pas la seule extrême droite, donnera à tous ces groupes une cause commune.

            Mais aujourd’hui « En avons-nous fini avec l’extrême droite ? » Le déclin du Front national conduit à répondre par l’affirmative, mais il n’est pas impossible que de nouvelles formes d’extrémisme renaissent ou surgissent dans les années à venir. La question est donc à examiner de près...

edfrance.jpg

Le service librairie de la Nar vous propose le livre de Jean-Paul Gautier "Les extrêmes droites en France  " 

au prix promotionnel de 24 euros (frais de port inclus).

Commande et chèque a adresser a Royaliste, 17 rue des Petits-Champs, 75001 Paris 

ou bien commande en ligne (paiement sécurisé) en cliquant sur ce lien.

 

(1) : Mercredi 10 février, 17, rue des Petits-Champs, Paris 1er, 4e étage. La conférence commence a 20 heures très précises (accueil a partir de 19 h 45 - Fermeture des portes a 20h15) - Entrée libre (une participation aux frais de 1,50 euro est demandée) - elle s'achève vers 22 h. Un dîner amical est alors servi pour ceux qui désirent poursuivre les discussions (participation aux frais du dîner : 5 euros).

Commentaires

  • Le FN est aujourd’hui en crise. Ses responsables se divisent sur des sujets comme l’avortement ou le régionalisme. Bruno Golnisch, longtemps considéré comme le successeur probable de Le Pen, n’a ni la compétence ni l’autorité nécessaires pour jouer ce rôle. Marine Le Pen, l’une des trois filles que le fondateur du FN a eu de sa première épouse, a renforcé son emprise sur le mouvement mais reste contestée par ceux qui lui reprochent de vouloir le "normaliser" en recherchant une respectabilité qui pourrait aboutir à sa banalisation.

    L’appareil du parti, en proie de surcroît à de graves problèmes financiers, n’est plus guère à l’écoute de son électorat. En marge du FN, divers groupuscules s’agitent dans l’espoir, très irréaliste, d’en recueillir la succession.
    Jean-Marie Le Pen peut pourtant se flatter des succès obtenus. Avec des scores allant en moyenne jusqu’à 20 % des voix, il a obtenu des résultats électoraux qu’aucun autre parti de la "droite nationale" n’avait jamais pu atteindre en un siècle.

    C’est de toute évidence à sa personnalité qu’il doit d’y être parvenu. Mais c’est aussi à sa personnalité qu’il doit de n’avoir jamais pu aller audelà.

Les commentaires sont fermés.