5SaintJoseph0

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'évasion de Louis XVI ? Quelle soirée sur France 2 !...

            Force est de constater, en guise de réaction à chaud, juste après avoir vu le film, que nos rêves secrets les plus fous ont été largement pulvérisés, et de très loin, par la révélation de la soirée : le tandem de choc Sélignac/Petitfils, révélation de la soirée, de l'année, du siècle !....

LOUIS XVI.jpg

            On parlera longtemps, et abondamment, de cette petite bombe que nous venons de voir, ce soir. Certes, modérons nos ardeurs, une hirondelle ne fait pas le printemps, diront les sensés et les raisonnables. Et ils n'auront pas tort. 

            Mais, si elle ne fait pas le printemps, elle l'annonce, répondront les plus ardents. Et ils n'auront pas tort non plus.

 
 
 
 

            Il n'est pas exagéré de le dire : c'est la première fois que l'on voit cela, que l'on entend cela à la télé. Et à la télé officielle, s'il vous plaît, sur une chaîne publique. Voir quoi ? Entendre quoi ? Mais la vérité, tout simplement. Nous ne demandons pas autre chose.

            Nous ne demandons pas la vengeance, ni des réparations ou des indemnisations; nous ne demandons pas la révolution en sens contraire, et que tombent les têtes de ceux qui ne sont pas d'accord avec nous. Nous demandons simplement que la Vérité soit faite et soit dite sur l'intégralité de ce qui s'est passé, afin que toutes ces horreurs puissent, enfin, passer, et que la France puisse fermer cette page douloureuse de son histoire ouverte en 1789, clôturer un grand cycle, néfaste et bâti sur le mensonge.

             Pour cela, il faut tout simplement, comme ce soir, que l'on raconte les choses comme elles se sont vraiment déroulées, et non selon l'ignoble vérité officielle de ceux qui persistent dans leur mémoricideintrinsèque, qu'a si justement dénoncé Reynald Sécher, et qui ne sont en fin de compte que des révisionnistes et des négationnistes.

            Après tout, le mensonge officiel n’a pas plus que d'autres choses les promesses de l’éternité. Comme les virus ou les épidémies, les idéologies et les vérités officielle mensongères peuvent, elles aussi, s’épuiser, finir leurs cycles, cesser d’être virulentes. N'assistons-nous pas, avec la projection de ce soir, à la première manifestation, et -souhaitons le- la première étape, d'un nouveau temps où, enfin, on va dire les choses en vérité, à cause de l'essoufflement et de la mort du mensonge d'Etat ?

            Il faut, comme on l'a fait ce soir, que la parole, en France, cesse d’être anti historique. Qu’elle assume au contraire l’intégralité de notre histoire nationale et qu’elle accepte une saine critique des phases les plus destructrices de la période révolutionnaire et postrévolutionnaire (martyre des rois Louis XVI et Louis XVII ; de la reine Marie-Antoinette ; génocide de la Vendée ; années de Terreur et toutes leurs victimes ; guerres révolutionnaires et post révolutionnaires ; destructions du patrimoine ; luttes antichrétiennes etc...).

 

             La roue tourne. L'excellent film de ce soir en est une illustration indéniable. Et cela ne pourra pas rester sans conséquence(s). Poussons donc à la roue, pour qu'elle tourne encore plus vite....

Les commentaires sont fermés.