UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Nous en reparlerons bien sûr, mais d’ores et déjà « QU'ON SE LE DISE !.....)

          L'infomation a été rendue publique lundi 4 août 2008 au soir : Ignat Soljenitsyne, fils d'Alexandre Soljenitsyne, disparu dans la nuit du dimanche  3 au lundi 4 août, donnera un récital de piano exceptionnel, normalement le 14 mars 2009, dans le grand hall de l'Historial de la Vendée, aux Lucs-sur-Boulogne, construit à l'emplacement où son père prononça un discours lors de sa venue avec sa femme Natalia (il résidait alors aux Etas-Unis), le 25 septembre 1993.

ignat.JPG

           Ce jour-là, le prix Nobel était venu inaugurer le Mémorial aux victimes du génocide de la guerre de Vendée (1793-1796), perpétré sur 170.000 hommes, femmes et enfants, surtout en Vendée, mais aussi en Deux-Sèvres, Maine-et-Loire, et Loire-Atlantique. Ce massacre était commandité par la Convention révolutionnaire, et exécuté notamment par le sinistre général Turreau, et les "colonnes infernales".

           Soljenitsyne était allé aussi avec son épouse à Saint-Gilles-Croix-de-Vie (littoral vendéen), sur la dune de la Garenne, où l'auteur de "L'archipel du Goulag" avait dévoilé une stèle en hommage à Marina Tsvetaieva, sa compatriote et poétesse russe exilée, et qui a séjourné en Vendée. Un autre événement avait touché l'écrivain qui a fait trembler Moscou en dénonçant l'univers concentrationnaire soviétique : les bénévoles du Puy du Fou avaient joué le spectacle de la Cinéscénie en sa présence, et offert la recette d'alors (400.000 francs), au Fonds d'aide des victimes du Goulag.

           Depuis, son fils Ignat est venu en Vendée, pour inaugurer le nouveau collège vendéen d'Aizenay, qui a pris le nom de son père, dont une déclaration avait été lue à l'assistance à cette occasion. Ignat Soljenitsyne est pianiste et chef d'orchestre réputé, qui dirige actuellement l'Orchestre de Philadelphie aux États-Unis....

Commentaires

  • la VRAIE question sur le goulag est :

    "qui a dénoncé la mère de Benoit Cassagne ?"

Les commentaires sont fermés.