UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Moscovici se désolidarise de Marina Petrella et condamne le terrorisme...

          Le mercredi 11 juin, sur LCI, Christophe Barbier reçoit Pierre Moscovici. Comme à son habitude, et sans s'embarrasser de circonlocutions, il lui pose une question franche:

          "La France est d'accord pour extrader Marina Petrella, ex-membre des Brigades Rouges, vers l'Italie. C'est la fin de la jurisprudence Mitterand. Qu'en pensez-vous ?"

          Pierre Moscovici n'élude pas la question. Veut-il se démarquer de l'extrémisme insensé d'un Besancenot, qui après avoir fait tout ce qu'il a pu pour essayer de défendre la brigadiste s'affiche ouvertement avec Jean-Marc Rouillan et dîne en ville avec lui ? Sans lui avoir demandé d'exprimer le moindre mot de regret pour ses crimes !.. Quoi qu'il en soit, Moscovici fait cette réponse qui l'honore :

          "Je ne suis pas attaché à je ne sais quelle doctrine. Il faut que la Justice fasse son travail, et le terrorisme n'est pas pour moi une activité respectable..."

          On peut être les adversaires de certaines personnes, il n'en demeure pas moins que lorsque ces personnes disent des choses courageuses - comme c'est le cas ici - on peut et on doit le porter à leur actif...

Commentaires

  • Le problème est bien que nous trouvions courageux un type qui dit que la Justice doit passer.

Les commentaires sont fermés.