UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les perles de Marie-Georges... (2/2).

         Toujours très en forme, et très en verve ce 17 mai, Mme Buffet a jugé "scandaleux" que les heures supplémentaires puissent être un moyen de garantir le pouvoir d'achat.

          "Les travailleurs ont droit à des salaires dignes", a-t-elle déclaré.

          Là aussi, il est tout à fait clair qu'il vaut mieux entendre "çà" que d'être sourd ! Tout le monde est bien sûr d'accord pour que les travailleurs aient "des salaires dignes". Mais justement, on sait bien que PCF et CGT (alliés en ceci aux trotskistes et autres gauchos-immigrationnistes) mènent une politique résolue de régularisation des hors-la-loi: le "sans-papiérisme"...

          La conséquence pratique de cette politique folle est l'installation d'une sorte de classe ouvrière-bis, constituée de pauvres venus d'Afrique ou d'Asie, et acceptant de travailler dans des conditions moins bonnes, et pour des salaires inférieurs à ce qu'ils trouvent en arrivant sur place. Sous-payés, donc, et exerçant une constante pression à la baisse sur les salaires, l'arrivée de ces malheureux s'oppose frontalement à ce que les travailleurs obtiennent "des salaires dignes".

          Et qui, bien loin d'annoncer une amélioration radieuse des conditions de vie et d'activité des "travailleurs", enclenche une logique anti-sociale, plus propre à déboucher -à terme...- sur un retour aux pires pratiques du XIXème siècle...

          Et c'est l'extrême-gauche qui favorise et organise l'installation de cette véritable chair à profit pour des patrons véreux, dont la collusion objective avec l'extrême-gauche n'est pas l'un des moindres paradoxes de l'affaire !...

Les commentaires sont fermés.

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL