UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La Russie continue de tourner la page du bolchevsime...

            Le président de la Douma (chambre basse du parlement russe), Boris Gryzlov, a condamné, le samedi 7 juin, le massacre de la famille impériale en 1918, qualifiant cet événement de "crime du bolchevisme".

          "C'était un crime, et c'est bien le qualificatif qu'il mérite. Un crime du bolchevisme", a-t-il déclaré, selon un communiqué du parti au pouvoir Russie unie dont il dirige le groupe à la Douma.

          M. Gryzlov a fait cette déclaration à Saint-Pétersbourg en visitant l'église de l'icône de la Mère de Dieu "Féodorovskaïa" (icône titulaire des Romanov) qui fut construite à l'occasion du 300e anniversaire de la dernière dynastie des tsars russes. Cette église est actuellement en cours de restauration, les travaux étant financés par Russie unie.

          "Nous rendons hommage au règne de Nicolas II, et je pense que nous devons reconsidérer les événements liés au massacre de la famille du tsar", a souligné pour sa part le président de la Douma, évoquant le sort tragique du dernier des Romanov...

Commentaires

  • A quand la repentance de l'UMP regrettant l'assassinat du roi Louis XVI et le génocide du peuple vendéen?
    Il est vrai que nous nous sommes déjà beaucoup repentis sur d'autres sujets.

  • La république ne peut pas se repentir. Pensez-vous que Berjnev aurait pu faire le même genre de déclaration ? Si la France veut se réconciler avec son histoire, il faut d'abord détruire la république comme le communisme a été détruit

  • Très juste Antiquus, l'Union soviétique ne s'est repentie de rien !
    Voyez toutes les manoeuvres dilatoires des autorités municipales et ministérielles empêchant d'apposer une simple plaque commémorant le sacrifice des Suisses du roi, sur le mur de la Chapelle Expiatoire bâtie à Paris sur leur charnier.

Les commentaires sont fermés.