Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

quatremer

  • Du peuple souverain au souverain mépris du peuple.....

                Dans la longue cohorte des intellos de gauche et d'extrême-gauche qui sont venus clamer leur haine de la démocratie, Cohn Bendit ne pouvait manquer de figurer.

                C'est fait: il est venu parler de la votation suisse, et a fait une déclaration dans laquelle il est apparu hargneux, inutilement blessant et méprisant, et donneur de leçon(s); plein d'un dédain inadmissible pour les Suisses, et d'une suffisance et d'un contentement de soi littéralement ahurissants: bref, "moi, je" comme jamais, sans crainte de l'excès et, donc, du ridicule.

    cohn bendit.jpg

    Lire la suite