Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

marie ndiaye

  • Même affublée d’un Goncourt, un(e) insignifiant(e) reste un(e) insignifiant(e)…

                On ne compte plus les talents privés d’honneur et de reconnaissance officielle -que ce soit l’Académie française ou les prix littéraires- alors qu’à l’inverse, de nombreux fantômes ont été reconnus, soit par leur élection à l’Académie soit par tel ou tel prix, avant de (re)devenir ce qu’ils ou elles sont, pour l’éternité : d’illustres inconnu(e)s.

                Aujourd’hui, les radios et les journaux (du moins certaines et certains) bruissent des déclarations venimeuses d’une certaine Marie Ndiaye, qui trouve « monstrueuse » la France de Sarkozy et qui a donc préféré partir vivre à Berlin (1).

    marie_ndiaye.jpg
    Peut-on savoir pourquoi cette dame se croit autorisée à tenir des propos xénophobes ?
    Pense-t-elle qu'elle a plus de droits que les autres ?

    Lire la suite