Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

juvin

  • VIDEO - Hervé JUVIN : "Il revient aux socialistes français d'accentuer l'américanisation de la société française"

    Hervé JUVIN* mène sur les questions économiques, politiques, sociétales et géopolitiques, une réflexion d'ensemble à laquelle on aura toujours intérêt à se reporter. Il enregistre régulièrement pour realpolitiktv, des vidéos toujours remarquables : nous en avons mis deux en ligne, ici, l'une le 18 octobre 2011, l'autre le 7 septembre de cette année. On fera bien de les réécouter.   

    Hervé Juvin préside des Sociétés qui font de lui un acteur important du système économique - qu'il connaît donc bien et dont, pourtant, il fait une critique sans concession, allant bien au delà du seul débat économique. 

    Qu'on en juge par ces lignes lues sur son blog :

    "Les pires ennemis, non pas de nos peuples, mais de tous les peuples, c’est-à-dire de l’humanité, sont ceux qui entendent la réduire au rendement, au nombre et aux comptes. Il n’y a pas de place pour ceux-là dans le monde qui vient, le monde de la diversité collective, des identités et du politique retrouvé. Le plus grand combat politique, et peut-être le seul, est celui de la diversité des sociétés les unes à l’égard des autres, c’est le combat pour l’autonomie des peuples, et c’est le combat pour l’unité interne des sociétés politiques."

    "Le monde qui vient", à l'inverse du monde actuel, à l'inverse de ce que l'on croit, à l'inverse de ce que nous pouvons redouter, ce ne serait donc pas cet âge de fer globalisé, que nous refusons, mais bien plutôt "le monde de la diversité collective, des identités et du politique retrouvé" ? Mais, au fond, comment pourrait-il en être autrement ? Et qui croit encore à une absurde fin de l'Histoire ?

    Ecoutez encore cette vidéo où Hervé Juvin analyse comment - par un "spoil system" contraire à la tradition de notre haute fonction publique - "il revient aux socialistes français d'accentuer l'américanisation de la société française".  

    (Enregistré le 26 octobre 2012).

     Cette vidéo peut être regardée en plein écran 

    * Hervé Juvin est écrivain et conférencier, mais également Président d’Eurogroup Institute (filiale d’accompagnement stratégique d’Eurogroup). Auteur d’essais sur l’économie, la société et la mondialisation, il est spécialiste de la banque et des marchés financiers. Grand arpenteur du monde, il a publié plusieurs centaines d’articles, notamment dans Le Débat (Gallimard), L’Expansion, Agir, et préside par ailleurs une société de conseil aux gouvernements, aux institutions et aux entreprises.

    Bibliographie (principales publications)

  • Hervé Juvin : une critique sans concession de l'économisme

    Hervé Juvin préside des Sociétés qui font de lui un acteur important du système économique - qu'il connaît donc bien et dont, pourtant, il fait une critique sans concession, allant bien au delà du seul débat économique.

    Qu'on en juge par ces lignes fondatrices lues sur son blog :

    "L’économisme et ses corollaires, management, conformité, ratios et ratings, commandent la banalisation et l’uniformisation. La diversité des sociétés humaines est en danger. L’économisme est le pire ennemi, non pas des peuples européens, ou de l’Occident, ou de l’Union européenne ; de tous les peuples du monde, de tous ceux qui croient que l’argent ne fait pas société, que le contrat ne remplace pas la loi et que la croissance ne dispense pas de la politique. Le prochain combat n’oppose pas une civilisation à une autre, un peuple à un autre, l’Occident aux autres ; il oppose ceux qui en Occident sont aussi conscients qu’un Musulman, un Hindou ou un Vezos de la singularité vitale de leur culture, de leur unité interne et de leur autonomie. Il n’oppose pas l’Amérique, ou l’Angleterre, ou la Chine, aux autres ; il oppose aux Américains, aux Britanniques comme aux Chinois ceux qui veulent faire de tout américain, de tout anglais, de tout chinois, un citoyen du monde, c’est-à-dire un consommateur désirant. Les pires ennemis, non pas de nos peuples, mais de tous les peuples, c’est-à-dire de l’humanité, sont ceux qui entendent la réduire au rendement, au nombre et aux comptes. Il n’y a pas de place pour ceux-là dans le monde qui vient, le monde de la diversité collective, des identités et du politique retrouvé. Le plus grand combat politique, et peut-être le seul, est celui de la diversité des sociétés les unes à l’égard des autres, c’est le combat pour l’autonomie des peuples, et c’est le combat pour l’unité interne des sociétés politiques."

    Ecoutez encore cette vidéo où Hervé Juvin analyse les folles pratiques des "marchés" et leurs conséquences... 

    (Enregistré le 21 septembre 2011).

      

     

    realpolitiktv