Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

duhamel

  • Ne laissons pas dire; ne laissons pas faire...

                Merci à Sébasto, qui nous communique un texte excellent  -il est coutumier du fait....- "pour répondre à cet "idiot utile" de Duhamel". Ce texte est d'Alfred Denoyelle, et vous pouvez le lire dans la rubrique Commentaires. Cependant, nous vous le mettons ici en Pdf, au cas où.. et pour ceux qui....  Posté par Sébasto.pdf

                Ses premières lignes annoncent la couleur:


                "Au nom de l'Eglise, le pape Benoît XVI reconnaît les mérites de Pie XII. On doit donc s'attendre à ce que les journalistes qui contrôlent et font l'opinion publique - bien qu'étant peu versés dans les questions historiques - s'emparent de l'information pour attaquer le Souverain Pontife. Ne laissons pas dire; ne laissons pas faire..."

                Très tôt dans la matinée, hier, un lecteur (fort matinal donc...) nous a envoyé -mais sans aucun commentaire- la citation suivante:

                   Albert Einstein, 1940 Time Magazine : "...Seule l'Église se tint solidement en travers du chemin du plan d'Hitler pour supprimer la vérité. Je n'avais jamais eu spécialement d'intérêt pour l'Église auparavant, mais je ressens à présent une grande affection et admiration parce que seule l'Église a eu le courage et la persévérence de défendre la vérité intellectuelle et la liberté morale. je suis ainsi forcé de confesser que ce que je méprisais avant, je le tiens sans réserve en plus haute estime maintenant...."

  • Simplement scandaleux, Duhamel ?

     alain duhamel.jpg

    Le jour où les sots voleront, c'est sûr: il sera chef d'escadrille, ou même ministre de l'Air !...

    Variante : quand on mettra les sots sur orbite, il ne s'arrêtera pas de tourner !...

               Ce lundi 21 décembre, Patrice de Plunkett ouvre son blog sur un coup de gueule -justifié- contre la stupéfiante énormité qu'a osé proférer Alain Duhamel. Celui-ci, en effet, vient de se disqualifier lui-même en rapprochant et comparant, d'une façon évidemment outrancière, Benoît XVI et... Papon ! Qu'il ne vienne pas s'étonner après, Duhamel, si l'outrance de son propos suscite des réactions à la hauteur du scandale qu'il provoque... :

                "Scandaleuse affirmation d'Alain Duhamel sur Pie XII - Le journaliste montre son ignorance de l'état de la question. Personne ne s'est autant trompé que le libéral Alain Duhamel, célèbre pour avoir déclaré "absurde" de redouter l'impact de la financiarisation sur l'économie réelle. Au lieu de se retirer de la vie publique en 2008 sous la honte (devant la crise financière qui sape effectivement l'économie réelle), M. Duhamel reste. Et parle. Sans cesse. Ce qui nous vaut cette chose démente proférée par lui à France 2 aujourd'hui : "Si Benoît XVI, effectivement, va jusqu'au bout de sa démarche, c'est à dire commencer à béatifier Pie XII, moi je lui suggère de ne pas oublier Papon [...] parce que c'est la même logique." M. Duhamel est donc aussi pertinent en histoire contemporaine qu'en analyse économique...."

                On ne peut que partager l'indignation de Plunkett, et le sentiment de révolte et d'écoeurement que provoquent ces propos effectivement scandaleux, chez toute personne un tant soit peu honnête et un tant soit peu au courant de l'Histoire vraie. Une Histoire vraie que monsieur Duhamel, du haut de sa superbe, ignore superbement, parce que c'est un inculte, un ignare et un sot. Qui plus est, un sot qui est bas de plafond, mais vraiment très bas, très, très bas..

                Plunkett a bien choisi ses deux adjectifs pour qualifier ce pitoyable et nullissime personnage: à côté de "dément" il emploie "ignorant". "Ignorantus, ignoranta, ignorantum" - disait ce cher Molière : ignorantum, qu'il faut évidemment bien prononcer, ici, ignorant-t-homme !...