UA-147560259-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Documents pour servir à illustrer une histoire de l'URP (29)...

(Documents pour servir à illustrer une histoire de l'URP : contribution, commentaires, informations, renseignements, prêt de photos etc... bienvenus; retrouvez l'ensemble de ces documents dans notre Catégorie : Documents pour servir à illustrer une histoire de l'URP)

29 : En 1995, au Rassemblement des Baux, la leçon d'espérance pour aujourd'hui, donnée en ces lieux il y a 21 siècles par Caïus Marius...

L'occasion, aussi, de parler de Jean Arnaud, qui succéda à Pierre Chauvet comme président de l'URP...

En 1995, Jean Arnaud (ci dessous), Président qui succéda à Pierre Chauvet, me demanda d'intervenir à la Tribune des Baux. J'avais dit pas mal de choses "politiques" depuis 81 à cette Tribune, et j'avais envie de changer un peu, et par exemple d'évoquer le magnifique message d'espoir que nous offre ce lieu unique des Baux, et de raconter l'histoire de la Civilisation en danger de mort, à l'époque, mais sauvée in extremis, face à la barbarie, et ici-même aux Baux...

1A.jpg

Belle et grande leçon pour nos jours angoissants d'aujourd'hui : aujourd'hui pas plus qu'hier, et malgré les apparences qui nous sont - évidemment... - contraires, il ne faut pas perdre espoir, et c'est lorsque que tout paraît perdu que se produit finalement le sursaut salvateur...

Je ne pouvais bien sûr pas tout dire ni raconter : je parle déjà 14'35, ce qui est beaucoup pour une intervention.

Voilà pourquoi, comme nous l'avons vu la semaine dernière, plusieurs personnes du public, et plusieurs des amis, sont venus me voir, après, pour me dire que, finalement, ils ne connaissaient que très mal, ou trop peu, voire - pour certains... - pas du tout cette Histoire. Et nous décidâmes que, lorsque l'occasion se présenterait, je reprendrais ce sujet en le développant plus à fond. Il nous faudra en fait attendre ce moment... quinze ans, puisque c'est lors de notre Réunion de rentrée de 2010 que je pus concrétiser cette promesse : en 2008, nous avions fait notre Réunion à Maillane et Saint Rémy (chez Mistral et Daudet); en 2009, à Montmajour même (sur les lieux des trois premiers Rassemblements); en 2010, nous la fîmes aux Baux mêmes, et nous allâmes in situ, aux pieds même de la stèle des Trémaïé et, là, je disposais de 26'21, c''est-à-dire presque du double de temps, pour aller plus au fond des choses...


(Racontée en détail, par écrit, voici l'histoire, dans notre Éphéméride du 17 janvier)

Au début de la vidéo, on voit très distinctement (à la seconde 0'28) Pierre Pujo qui regarde du côté de la Sono pour voir ce qui se passe, car le son n'est pas très bon, il est même très "sourd"; puis, de 2'02 à 2'07, c'est Jean Arnaud lui-même qui essaye de voir pourquoi... Moi-même, ne pouvant pas faire grand-chose, je me suis contenté de continuer, malgré tout...

 

Décédé en 2012 (le mardi 2 octobre, à l'âge de 87 ans) Jean Arnaud était le dirigeant d'une des belles agences immobilières marseillaises. Il succéda à Pierre Chauvet dans les années 90. Ses obsèques furent célébrées le vendredi 5 octobre, à la basilique du Sacré Cœur de Marseille.

Sur le Blog de l'URP je postai immédiatement le court message suivant :

"De plus, il n’était pas facile de succéder à Pierre Chauvet, monument de générosité, de fidélité et de dévouement absolu à son Idéal…"

JA-2bis

 

On voit ici Jean Arnaud avec le prince Jean le 29 mai 1999; à ses côtés, Denise, personne aussi sympathique et amicale que dévouée et efficace : elle ne manquait jamais de mettre la main à la pâte, remuant son monde, animant les uns et les autres, veillant à ce que tout se passe pour le mieux.

En fait, et ce fut une grande différence avec "l'époque Chauvet" on peut dire que c'était "le couple Arnaud" qui était aux manettes, tellement Jean et Denise étaient complémentaires et indissociables. Les épouses de Chauvet, Lavo et Joannon (le trésorier qui succéda à Louis Ducret, dont je parlerai bientôt) "venaient", mais beaucoup moins que Denise qui, elle, était toujours là : il faut remonter aux tous débuts de notre engagement militant (c'était au local de la rue Saint-Suffren), lors d'un Gâteau des Rois très réussi, pour que je me souvienne d'avoir vu ensemble, régentant le "repas assis", mesdames Chauvet, Lavoëgie et Joannon toutes les trois ensemble, derrière le bar, organisant tout de main de maître (de maîtresse ?). Malgré mon très jeune âge, Lavo m'avait placé à l'entrée, avec le jeune frère de Robert Oberdorff, parti par la suite à Nice Matin lorsque Le Méridional fut absorbé par Le Provençal (et son collègue - et notre ami - Jean-Michel Renaud remonta chez lui, dans le Nord, à La Voix du Nord : nous avons perdu beaucoup avec cette "fusion" des deux quotidiens, mais là, on s'éloigne trop du sujet de départ et c'est une autre histoire... Nous en reparlerons...)

1ANAF.jpg

Une autre illustration de la façon dont "le couple Arnaud" dirigeait l'URP...

En 2006, pour la première fois à Marseille, la messe du 21 janvier eut lieu en présence d’un prince de la Maison de France : Eudes, duc d’Angoulême et frère du prince Jean.
 
On voit ici (les deux premiers à gauche) Jean Arnaud et son épouse, Denise; en face du photographe, les Hueber (Jean-Louis et Sylvie); à la droite de Jean-Louis, je regarde en souriant le photographe, mais j'avoue ne plus savoir qui il était...

 

Pour moi, le meilleur moment - mais pas le seul !... - passé avec Arnaud et Denise fut celui de la première réunion amicale (on dirait aujourd'hui "d'intégration"...) organisée chez moi, un samedi, en fin d'après-midi et soirée; nous étions une petite trentaine et passâmes après-midi et soirée à ne rien faire d'autre que projeter et imaginer de futures actions, sans oublier de profiter du "bon de la vie", pour reprendre l'expression de Léon Daudet : "...nous prenions le bon de la vie, dès qu'il se présentait, sous quelque forme qu'il se présentât : amitié, soleil, beauté, réussite, voire table et causerie..." (de "Vers le Roi", pages 82/83)...

1A.jpg

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel