UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La France est une démocratie défaillante pour The Economist ? Oui mais..., par Natacha Polony.

Le basculement de la France dans la catégorie des "démocraties défaillantes" n'est pas un fait nouveau. Au-delà des dérives liées à la crise sanitaire, ce sont surtout les critères très libéraux du classement qui sont en question..

The Economist vient de sortir son classement annuel des démocraties et, tout le monde en fait des gorges chaudes, la France a été dégradée ! Elle est désormais classée parmi les "démocraties défaillantes", en vingt-quatrième position : la honte !

Evidemment, de nombreux pays ont reculé du fait de toutes les mesures prises pour lutter contre le coronavirus. Aurait-on imaginé il y a un an et demi qu’on en viendrait à priver les gens de déplacement et à remplir des attestations délirantes ?

Pour autant, il s’agit de rentrer un tout petit peu dans les détails et de ne pas foncer tête baissée pour commenter quelque chose qui nous arrange bien. De fait, la démocratie française est largement critiquable et il faut mener cette critique de manière précise.

La pratique autoritaire d’Emmanuel Macron, la façon dont il a fait évoluer la démocratie par son type d’exercice du pouvoir posent problème. Mais est-ce bien cela que diagnostique The Economist ?

La liberté religieuse, un critère pour The Economist

Ce classement utilise une soixantaine de critères parmi lesquelles la liberté d’expression, les libertés fondamentales, les élections, le pluralisme, etc. C’est à partir de ces critères que le classement donne une note de 1 à 10 à chaque pays. Mais pourquoi la France est-elle passée d'un peu plus de 8 en 2019 à 7,99 en 2020 ? Du fait des mesures de confinement particulièrement drastiques, de l’invention de cette formidable attestation dérogatoire de déplacement, de l’état d’urgence sanitaire. En effet, le fait de prolonger l’état d’urgence et de le faire entrer peu à peu dans le droit commun interroge.

Mais ce que les observateurs, trop hâtifs, oublient de regarder, c’est que la France a très souvent été classée parmi les démocraties défaillantes par le passé. Ces dix dernières années,  2019 et 2014 à part, pas une seule note au-dessus de 8 ! La démocratie n'a donc pas attendu Emmanuel Macron pour reculer en France.

Pourquoi la France se retrouve-t-elle si souvent parmi les "démocraties défaillantes" (aux côtés du Brésil, de la République Tchèque ou de Singapour) ? Le classement de The Economist a tendance à considérer qu’une vraie démocratie est une démocratie libérale. Or la France est une république, c’est-à-dire une façon très particulière d’organiser la démocratie, selon des critères un peu moins libéraux que ceux prônés par le célèbre hebdomadaire. Par exemple, dans les critères du classement de The Economist, on trouvera la "liberté religieuse". Sur ce sujet, on se doute que la laïcité à la française, pas si libérale, ne plaise pas vraiment.

Source : https://www.marianne.net/

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel