UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Macron veut-il humilier le peuple de France ?, par Olivier Perceval.

Après le gouvernement des hommes par la peur, voilà celui de la honte et de la repentance qui refait surface. On ne nous laissera pas une minute de répit. Les manifestations dans le monde entier, qui se veulent antiracistes, mais en réalité terriblement et dangereusement racialistes sont animées par les mêmes bobos moralisateurs qui distillaient la peur hier et invitent à la honte collective aujourd’hui. Les donneurs de leçon sont toujours reconnaissables au discours usé de bourgeois de gauche en permanence dans la détestation de leur héritage culturel.

olivier perceval.jpgIls reçoivent aujourd’hui l’appui de communautés, groupusculaires et non représentatives, qui profitent de l’aubaine pour exiger des blancs qu’ils se mettent à genou afin d’expier les fautes de leurs ancêtres. Pour ces incultes (mais l’on peut douter de leur réelle ignorance) « La France, l’État français est un État totalitaire, terroriste, esclavagiste, colonialiste »

Les médias s’extasient devant le calme des manifestations en oubliant un peu vite les exploits des casseurs et pillards qui se sont exprimés à leur aise dans les premières heures du mouvement. Bref, à en croire les plateaux télés et radiophoniques, il y aurait consensus : L’Occident est coupable, l’Occident doit s’incliner, l’Occident doit s’humilier et payer…

Quiconque a vu les conditions de la mort de Georges Floyd ne peut qu’être révolté par le comportement du policier déjà signalé pour des faits de violence à l’origine de nombreuses plaintes contre lui. Que ces plaintes aient été systématiquement classées sans suite en dit long sur le mépris de la justice et de la police de Minneapolis à l’égard des justiciables, en particulier lorsqu’ils sont noirs. Mais là, ça se passe aux Etats-Unis dominés depuis deux siècles par l’esprit WASP (White Anglo-Saxon Protestant) raciste jusqu’à la moelle. Malgré tous les efforts plus ou moins sincères, ralentis par les problèmes sociaux récurrents dans un pays au capitalisme cruel, où posséder beaucoup d’argent est un signe de noblesse et d’état de grâce, le racisme reste l’un des problèmes majeurs de cette société multiculturelle.

Chez nous il y a des petites frappes, caïds de banlieues comme les frères Traoré, trafiquants en tous genres, auteurs de voies de faits et de violences, qui terrorisent leur quartier. Six d’entre eux ont connu la prison ! Ils se posent en victimes et l’un d’eux vient d’annoncer briguer un mandat présidentiel aux prochaines élections ! Le sommet du ridicule est atteint quand Nicole Belloubet, garde des sceaux perdant les pédales, invite la famille Traoré et se voit opposer une fin de non recevoir…

En attendant l’achèvement du procès en cours, il apparait clairement que les deux affaires ne sont contextuellement pas comparables. Mais l’extrême gauche est à l’œuvre, poursuivant son combat pour l’établissement du chaos généralisé soutenu par le silence complice d’un pouvoir gêné et complexé par le passé « colonialiste et esclavagiste ». A-t-on oublié que le colonialisme a sonné précisément la fin de l’esclavagisme ? Qui se souvient, notamment de Pierre Savorgnan de Brazza au Congo, disant aux autochtones, « Touchez le drapeau français et vous serez libres ». Qui se souvient que les protectorats proposés par la France étaient l’objet de traités signés avec les chefs locaux avec l’approbation empressée de leur peuple. Le Général Gouraud avec une poignée de blancs a traversé l’Afrique d’ouest en est avec une armée composée essentiellement de noirs, les fameux Sénégalais, qui montrèrent une bravoure qui fit l’admiration du monde entier. C’est eux qui ont conquis l’Afrique française. Ces combattants se sentaient punis quand on les envoyait en permission et gardaient l’uniforme avec fierté dans leur village en attendant avec impatience le retour au régiment. Les exemples sont nombreux de manifestations d’amour et de fidélité à la France par les combattants africains, comme l’illustre l’exemple du capitaine Charles N’Tchoréré en quarante :

(https://www.bvoltaire.fr/etre-francais-jusquau-sacrifice-supreme-lexemple-du-capitaine- )

On peut contester le colonialisme pour des raisons politiques ou idéologiques, mais il faut garder un minimum de décence en évitant d’évoquer cette période comme un «  crime contre l’humanité  ». Au-delà du ridicule consommé d’une telle affirmation, c’est une insulte à nos ancêtres qui n’étaient pas nécessairement plus radicaux que les décideurs d’aujourd’hui, peut-être en revanche étaient-ils plus courageux. Par ailleurs personne ne se demande par quelles méthodes les cavaliers d’Allah ont islamisé une grande partie de l’Afrique et je ne vois nulle-part à ce sujet, le moindre soupçon d’appel à la repentance.

Pour la violence policière, elle existe, contrairement à ce qu’affirme Zemmour. On l’a vu à la «  Manif pour tous  » notamment et pendant le long épisode des gilets jaunes. Il semblerait que le pouvoir politique trouve plus facile de donner force à la Loi quand les manifestants au fond ne la contestent pas. Et l’on peut s’interroger, en ces cas, sur l’opportunité des «  dérapages  » pour le pouvoir politique… L’usage de la force, même légitime, demande d’avoir la tête solide. Pour autant, si tous les policiers étaient sensibles et poètes, peut-être serait-il plus difficile d’assurer le maintien de l’ordre  ! Le ministre Castaner, à la demande du président, a réclamé une « tolérance zéro » contre le racisme dans la police, et a annoncé la suspension des agents « pour chaque soupçon avéré d’actes ou de propos racistes ». Outre que la notion de «  soupçon avéré  » est un mystère de la novlangue gouvernemental, avec 85 % des français ayant un avis positif sur les forces de l’ordre, le président et le ministre de l’intérieur auraient été mieux avisés de réfléchir avant de prendre des mesures de communication démagogiques sous la pression des évènements, cela ressemble bigrement à de la lâcheté et l’on n’aime pas les chefs qui désavouent leurs hommes.

Quant au racisme en France, nous avons écrit sur ce site à quel point cette idée est fausse (https://www.actionfrancaise.net/2019/09/18/sommes-nous-racistes/) .la France n’est pas les Etats Unis, elle ne porte pas dans ses gènes le complexe de la race pure.

Cependant, l’idéologie immigrationiste visant à instaurer sur notre sol le multiculturalisme, ne peut que provoquer une démultiplication des communautés avec, à la clé, des revendications de reconnaissance totalement étrangères à notre histoire, provoquant une augmentation des violences impossible à juguler. Ainsi le rêve porté par les «  élites  » mondialistes apatrides de voir s’effondrer notre Nation millénaire devenue cosmopolite pourrait être hélas en voie de réalisation. Les tenants du libéralisme individualiste, comme Jacques Attali, et quelques autres se frottent déjà les mains en voyant se concrétiser les effets d’une politique de l’abandon programmé.

Il appartient à tous les patriotes de se lever, de résister et de proposer sereinement une alternative à l’avenir sombre d’humiliation qui nous est promis. Pour nous, cela passe par la restauration d’un État fort, limité à ses seuls pouvoirs régaliens, s’inscrivant dans la durée pour une politique de souveraineté et de solidarité nationale  : Nécessité du temps long qui n’a guère existé dans notre pays que sous la monarchie.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL