Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Société • Le 26 septembre, à Hambourg, un clocher deviendra officiellement minaret…

 

Par Gabrielle Cluzel

C'est plus qu'un fait de société que Gabrielle Cluzel commente ici avec talent, humour et lucidité. C'est un fait de civilisation. Une civilisation qui se désagrège. [Boulevard Voltaire, 11.09].  

Rappelons pour ceux qui l'ignoreraient que Gabrielle Cluzel participe - d'ailleurs toujours brillamment - à certains de nos colloques et conférences, dont quelques unes sont les siennes propres.   LFAR

 

2654943674.jpg

Le 26 septembre prochain, à Hambourg, une église deviendra officiellement mosquée : la mosquée Al-Nour.

C’est ce que rapporte Die Welt, évoquant « cinq ans de travaux, et une entreprise qui a coûté plus de cinq millions d’euros, dont un million en provenance des États du Golfe ». Évidemment.

Die Welt nous explique qu’extérieurement, le bâtiment, classé, n’a pas été modifié. À l’exception d’un « détail » : sur le clocher, devenu minaret, la croix a été remplacée par le mot « Allah », en lettres d’or. Naturellement.

À l’intérieur, cela va sans dire, l’autel et l’orgue ont disparu. « Une niche de prière, le mihrab, a fait son apparition sur un mur latéral, orientée vers La Mecque », décrivait déjà Courrier international en 2015, dans un article intitulé : « Transformer une église en mosquée, l’exemple de Hambourg. »

Le journaliste allemand évoque « une transformation étonnante ». Ou pas. Tout cela, au contraire, ne coule-t-il pas de source ?

On sait ce qu’il en est de la pratique religieuse chrétienne en Allemagne, et de la transmission de la foi dans les pays d’Europe où le protestantisme – éthéré, désincarné, intellectualiste, relativiste, bref, tout le contraire de l’islam – a longtemps dominé : « Les catholiques y sont devenus protestants, et les protestants, athées », me disait un évêque allemand, en boutade, il y a quelques mois. Voire plus, si affinités ? C’est bien, en tout cas, une église luthérienne qui a cédé ses bâtiments. Faute d’effectifs, elle n’était plus utilisée.

Mais, mes chéris, cela nous pend au nez, à nous autres pays latins qui nous croyons peut-être plus malins. Oui, même l’Italie, qui roule aujourd’hui virilement les biceps, mais n’a plus de bambini.

Dans l’introduction de son dernier livre, Destin français, Éric Zemmour rapporte cette saillie d’un professeur d’histoire dans le film Le Déclin de l’empire américain, lors de son cours inaugural : « Il y a trois choses importantes, en Histoire. Premièrement, le nombre, deuxièmement, le nombre. Troisièmement, le nombre. »

Nombre de catholiques pratiquants : en chute libre. Nombre de musulmans pratiquants : en hausse constante. Nombre d’églises de village : gigantesque. Mais elles sont, la plupart du temps, fermées ; un brave prêtre, dépassé, les dessert en même temps que cinquante autres clochers, y célébrant la messe quand il peut, c’est-à-dire, peu ou prou, toutes les années bissextiles. Nombre, enfin, d’indifférents : se voulant bienveillants, ils s’interrogent avec un pragmatisme ingénu et cynique. Pourquoi le malheur des uns ne ferait-il pas le bonheur des autres, et comment cette immense offre en déshérence ne finirait-elle pas par rencontrer cette forte demande en pleine croissance ? Ce n’est même pas idéologique, simplement arithmétique !

degaulle-tt-width-653-height-368-fill-0-crop-0-bgcolor-eeeeee-e1511433171860.jpgDans son dernier livre, Éric Zemmour cite aussi André Malraux : « Une civilisation, c’est tout ce qui s’agrège autour d’une religion. ». C’est donc aussi tout ce qui se désagrège en même temps qu’elle. Cela mérite que nous y réfléchissions, non ? Je ne sais si, dans l’au-delà, on conserve les amitiés d’ici-bas. Mais si Malraux, justement, croise encore son illustre comparse, il pourra le lui dire : Colombey-les-Deux-Mosquées n’est plus seulement un bon mot qui fait rire parce qu’il est vraiment gros.  

Ecrivain, journaliste
Son blog

Commentaires

  • Nous assistons au suicide de l'Europe et de sa civilisation, et il se fait dans l'euphorie ... Pendant que l'islam progresse, Paris se félicite de la journée sans voitures. Un symptôme parmi de nombreux autres de l'aveuglement de l'occident que refuse de voir les drames qui s'annoncent. Il faut lire et relire Houellebecq et le roman d'anticipation de Maria Tchoudinova '' La mosquée Notre Dame de Paris, année 2048 ''.

  • N'oublions pas la phrase de Boumedienne en 1965: nous vaincrons l'occident avec le ventre de nos femmes .Ce qu'il n' a pas obtenu en 732 l'Islam risque de l'obtenir dans un demi siècle. A quand le réveil de la Chrétienté?????

  • Et aussi un jour les peuples pauvres du sud envahiront les contrées riches du nord.Cella sera pas amicale .Seul Jean Marie Le Pen l' a rappelé à l heure de vérité avec en 1984 §

  • Une civilisation c'est la convergence de tous les esprits. Les catholiques sont devenus des Huguenots, pardon des Protestants qui n'ayant pu obtenir le pouvoir sont devenus dans leur république des Athées. Cette fois ils se posent la question comment devenir Musulmans.

    Et oui, le catho, le protestant, l'Athée n'a pas compris que le Mahométan était d'un esprit supérieur, alors qu'il croit encore l'inverse; Que dit le père de Foucauld, que le musulman attend le "Médhi" le jugement dernier, sa nation c'est la religion? Il est donc intellectuellement supérieur à nous tous. Se soumettre aux autres, aux cathos, aux protestants, aux athées n'est qu'une épreuve. La question: Pourquoi, je peux, moi, tout seul, comprendre cette supériorité et donc l'impossible intégration, et que tous mes dirigeants Français et Européens, n'ont pas compris.

    A moins qu'ils soient dans une entreprise d'islamisation de tout l'Occident; Et là je peux comprendre la hargne qui les opposent à la Russie et à l'Amérique...

  • Oui les protestants sont contre le catholicisme. Bien vu

  • Je partage l'inquiétude de Gabrielle Cluzel mais pas nécessairement certaines réactions abruptes qui suivent...

  • Le clocher avait déjà allure de minaret , avec en outre des moucharabiehs . Sans trop s' occuper des affaires de protestants , on se demande comment il a fallu plus de 5 millions d'Euros pour transformer l' édifice , sauf à faire dégouliner l'intérieur de dorures . Du moment que cela ne se voit pas de l 'extérieur .
    Reste le problème de l 'avancée de l 'islam . Cela va avec l'arrivée des masses arabo-musulmanes .
    Il y avait des pays arabes , modernisés , vivant de leurs ressources ( Irak , Syrie , Libye ) et ce sont ceux-ci que la croisade - le mot fut bien imprudemment employé - est allé détruire jetant leurs populations sur les routes et par les mers . On continue en menaçant l'Iran et tant qu'à faire la Turquie . Par contre , pour l 'Etat algérien si libéral , compétant et soucieux du bien être de son peuple ( qu' il exporte depuis des décennies vers la France ) , pas de sanctions mais des contrats et contritions . Il faudrait que l'on explique ce mystère .

  • Très fin commentaire de Richard.
    L'Algérie ? Je pense tout simplement qu'elle fait peur. Que nos dirigeants en ont la trouille. Cela fait presque 70 ans qu'elle nous terrorise. Et il y a chez nous quelques millions de ses enfants. Le mélange est détonnant. Et l"Algérie est un baril de poudre sur le point d'exploser. Chez elle et chez nous ! Cela est effrayant, en effet.

  • Vous oubliez que les gouvernants français ont créé le délit d'islamophobie, ceci a pour corolaire que les Français ont l'obligation d'être islamophiles, or l'Islam est contre les chrétiens, donc ceux qui nous gouvernent sont christianophobes et les évêques et prêtres sont taisants, Quid?
    On remplace Dieu par le Diable, le Singe de Dieu.
    C Q F D .

Écrire un commentaire

Optionnel