UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Dont acte : Rousseau n'est pas totalement oublié, du moins en dehors des "sphères officielles".....

rousseau elements.jpg        Suite à notre note "Rousseau ? Connais pas !" du 6 juin dernier, dans laquelle nous relevions l'absence quasi totale de célébration(s) officielle(s) pour le tricentenaire de "Jean-Jacques", nous avons reçu un message fort amical de la Revue Eléments.

        Pascal Eysseric, "en tant que lecteur régulier de votre blog (en désacord sur votre juvénile détestation de Rousseau!)" apporte une petite rectification à nos propos, et nous fait remarquer "que non Jean-Jacques Rousseau n'avait pas été oublié par tout le monde. La revue Eléments dont je m'occupe lui a consacré un dossier (article de Michel Marmin, Alain de Benoist et Eric Werner)" : dans le n° 143, avri/juin 2012;

        Pascal Eysseric pousse la courtoisie jusqu'à nous envoyer un exemplaire du numéro en question ("non pour vous faire changer d'avis, mais pour information", ajoute-t-il). 

        Nous l'en avons, bien sûr, immédiatement remercié, et nous portons donc très volontiers le fait à la connaissance de nos lecteurs. Dans ce numéro 143 d'Eléments, on trouve, en effet, un "Dossier Rousseau parmi nous" : 
• Introduction, par Michel Marmin
• Rousseau le littéraire, par Eric Werner
• Rousseau l’anti-Lumières, par Alain de Benoist
• Rousseau le révolutionnaire conservateur, par Alain de Benoist

        Il est vrai, comme nous l'avons expliqué à Pascal Eysseric dans notre réponse à son message, que nous visions surtout, dans notre note, ce que l'on pourrait appeler les "autorités officielles", "l'ordre établi" ("les ors de la république"....) : et que nous manifestions notre étonnement devant cette amnésie du Pays légal qui, lui, a bel et bien "zappé" Rousseau pour ce tricentenaire....

        Nous allons donc prendre connaissance, avec intérêt, du "dossier Rousseau" et, pourquoi pas, faire part à nos interlocuteurs des éventuelles réflexions qu'il va nous suggérer.... D'ici là, merci à Pascal Eysseric de nous avoir permis de préciser/rectifier les choses; et merci également pour sa courtoisie et son sens de l'humour, qui changent avec bonheur de tant de grincheux qui sévissent dans la presse écrite ou parlée.....

PS : puisque nous parlons d'Idées et de courtoisie, profitons-en pour remettre en lumière ce "pur joyau" que nous tenons en permanence à disposition du public : le document d'archive qu'est ce Dîner-débat de Benoist/Thibon,  magistralement nourri par l’immense culture et le grand talent de Gustave Thibon et d’Alain de Benoist :

http://lafautearousseau.hautetfort.com/archive/2011/01/29/debat-de-benoist-thibon.html

 

Commentaires

  • Bonsoir,
    Lafautearousseau aurait pu se souvenir que le dédicataire de son titre a
    vu le jour il y a trois cents ans aujourd'hui.
    Bien sincèrement.
    Patrice VERMEULEN

  • Merci pour votre message, reçu un peu tard, pour une raison incompréhensible.
    Nous avons justement publié une note sur son tricentenaire "oublié" il y a quinze jours et, lundi dernier, une seconde note tenant compte de l'article à lui consacré par la revue Eléments....
    Et nous publierons très bientôt l'excellent article de Gérard Leclerc sue Rousseau, dans la page "Idées" du dernier n° de Royaliste....
    Très amicalement,
    Lafautearousseau

Les commentaires sont fermés.