UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Toujours plus élégant, plus distingué, toujours plus "classe" : notre pauvre Pays légal....

        On avait eu le "casse-toi, pôvre con", le "sale mec" : Eva Joly a du se dire qu'elle n'allait pas assez vite dans le mur, et qu'il était urgent de se rattapper : voilà qui est fait, et avec quel raffinement !

        Elle n'a rien trouvé de mieux, en visite à Marseille, que de parler de ceux qui sont, pourtant, théoriquement ses amis - les Verts, qui ne la soutiennent pas assez : ce sont, excusez du peu, des "pisse-vinaigre" et des "casse-couilles" (sic, en "Joly" dans le texte).

       Et encore, ça c'est pour ses potes, les Verts : les autres, les pauvres, ils n'ont pas encore été "nommés", comme on dit dans la Bible : aïe, aïe, aïe, pour eux....

      Pauvre Pays légal, minable de chez minable, comme on dit aujourd'hui dans le jargon; et de plus minable en plus minable..... 

caniveau.jpg

Pas la peine, pour les membres du Pays légal : ils l'ont trouvé tout seuls.. 

Commentaires

  • Au risque de vous décevoir, mon cher webmestre, je suis, une fois n'est pas coutume, d'accord avec Eva Joly pour l'abandon du langage "politiquement correct" qui caractérise trop souvent nos hommes politiques, tous formatés au moule de l'ENA.
    De plus, "casse-couilles et pisse-vinaigre" caractérisent tout à fait le miltant "vert" de base.

  • Celà rappelle les paroles de "la Royal": hommes petits qui criez de grands mots...
    un univers pitoyable

Les commentaires sont fermés.