UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Humeur, Libye : Une "gifle" bien méritée, et bien cherchée, pour notre diplomatie.....

        On ne s'en réjouit pas, bien au contraire. On le trouve même consternant, ce mini incident diplomatique causé par la gifle - y a-t-il un autre mot ? - reçue par Juppé à Moscou. Mais il fallait s'y attendre : à force de dire et de faire n'importe quoi, et de suivre le prétendu air du temps, il fallait bien s'atttendre à un retour de bâton : voilà qui est fait...

        Tout a demarré à propos de ce que les Russes appellent "l'interprétation fantaisiste de la résolution de l'ONU sur la Libye faite par certains pays occidentaux participant à l'opération contre le régime Kadhafi". Alain Juppé s'est rendu à Moscou, le 1er juillet, et ce qui devait finir par arriver finit, effectivement par arriver : devant les caméras, le Ministre des Affaires étrangères s'est echiné à expliquer la résolution 1973, faisant remarquer que la-dite résolution comportait un article quatre qui... que etc.... Le ministre russe, prenant la parole juste après, et toujours devant les caméras, a ironisé sur le fait qu'on parlait d'une résolution permettant, en substance, à n'importe qui de faire n'importe quoi, et dans n'importe quelles conditions.....

        Le triste, dans l'histoire, n'est pas qu'il l'ait dit, mais qu'il ait, hélas, raison.... Nos Affaires étrangères sont tombées bien bas ! Mais c'est aussi l'image qu'elles donnent de la France à l'étranger qui, avec des palinodies comme ce que nous faisons en Libye, en prend un sacré coup....

        Et, pendant ce temps-là, BHL, promu instigateur inspiré de notre diplomatie (!) remet ça, avec la Syrie, cette fois : la prochaine étape, c'est quoi ? Il nous fait déclarer la guerre à la Chine ?...

Commentaires

  • On l'a connu plus inspiré. mais depuis la Justice a passé et il n'est donc qu'un reepris de justice aux affaires dans un Gouernement d'une majorité d' incompétents mais surtout ambitieux pour eux-mêmes le toutdrvé par un P de la R qui n'est pas à saplace.

    voici où mène la démocratie du suffrage universel.

  • Ce prétentiard qui a fait carrière dans le gaullisme approuve sans sourciller la réintégration dans l'OTAN et une non-politique étrangère qui nous met à la remorque des Yanquis. Il n'a ni honneur ni convictions. C'est l'archétype de l'énarque, coquille vide, machine à pédaler dans la choucroute.

  • En effet,il n'y a pas de quoi se réjouir, ni même de faire des commentaires acides sur ce que certains peuvent considérer comme une gifle donnée par les Russes à la politique française vis-à-vis de la Lybie de Kadhafi qui,pourtant est la seule à avoir été cohérente et courageuse-à côté des hésitations électorales de Obama et des remontrances anti-occidentales russes ou chinoises- ! Espérons seulement que cette politique connaîtra un sort heureux,in fine, et ne nous trompons pas d'ennemi.

  • Libye non Lybie.

  • Haizet nous parle d'une politique cohérente et courageuse
    en Lybie, nous aimerions comprendre en quoi cela est
    cohérent et courageux.

    Il s'agit d'un bourbier où la France dépense des millions
    d'euros par jour. A ce prix, nous pourrions aussi aller en
    Syrie, en Chine et partout ailleurs, où des populations sont
    victimes de régimes autoritaires ou totalitaires, en nous
    ruinant totalement. Nos intérêts sont ils en jeu en Lybie ?
    S'il s'agit seulement d'opérations humanitaires pourquoi ne
    sommes nous pas effectivement en Syrie ou au Tibet ou
    ailleurs encore ? Quelle politique menons nous en Lybie ?
    Quelles garanties avons nous pour nous être impliqués
    autant ? En réalité, tout semble indiquer qu'il s'agit d'une
    aventure, d'un coup médiatique comme diraient certains,
    dont Nicolas Sarkozy a l'habitude. Après les frasques en
    Tunisie et en Egypte, l'on se refait une conduite en Lybie.

  • Parfaitement d'accord avec DC. Les questions posées sont pertinentes.

  • Curieux, mais en Syrie, on ne brule pas les Eglises, on en construit. Si ce pays saute, c'en est vraiment fini du calme dans ces contrées. Et quand on sait qui est derrière les "insurgés "... Quant à la Chine, vous semblez oublier que Mao est mort depuis longtemps et ne connaissez pas du tout ce qu'il se fait dans le pays du milieu. Il y a un PC, c'est exact, mais réduit à subsistance et ne dirige plus grand chose. A ce sujet, je vous conseille la lecture d'une part, de Xavier Walter, où seuls les chiffres de Tian’an men sont à revoir à la baisse et d'autre part, ce site d'un Français travaillant en Chine depuis 10 ans et plus. et d'un nouveau venu.:
    http://www.chine-observateurs.com/
    http://www.refletsdechine.com/
    Cà devient navrant de faire de l'anti-chine systématique.

  • On se demande quel est l'intérêt de ces interventions militaires à l'étranger pour soutenir des "libérations" incertaines et des "printemps" qui font fuir leurs populations alors que se multiplient en France des situations de quasi guerre civiles en face desquelles le pouvoir politique oblige la police à capituler face à la racaille.

  • Pour redorer son blason que ne ferai-t-on pas?
    je croyais qu'il ne fallait pas s'immiscer dans les affaires des autres pays.
    fais ce que je te dis et ne fait pas ce que je fais !

  • Blh observera que Mao est mort depuis longtemps, mais
    que les Tibétains en sont toujours au même point, sans
    parler des opposants chinois. Le commerce n'excuse pas
    tout, il peut même rendre aveugle et sourd.

    Pour ce qui concerne des églises brûlées en Lybie, je n'en
    ai pas écho Bhl peut il préciser. Ceci étant, la France ne
    mène pas une guerre sainte en Lybie !

    Quant à la Syrie, tout le monde sait que le pouvoir en place
    préserve les minorités même chrétiennes, lui même étant
    issu de la minorité shiite alaouite, face aux musulmans
    shiites et sunnites. Il n'en reste pas moins que les crimes
    commis en Syrie n'ont rien à envier à ceux dénoncés en
    Lybie.

  • A propos du Tibet:

    Depuis la dynastie des Yuan, au XIIIe siècle, le Tibet est administré par le gouvernement central chinois et depuis lors, fait partie intégrante de la Chine. La question de statut du Tibet n’a jamais été posée jusqu’à la fin du dernier siècle. Or, au début de ce siècle, des forces étrangères, des Anglais et des Américains en particulier, cherchaient par tous les moyens à séparer le Tibet de la Chine pour leurs propres intérêts. Dès la fondation de la Chine nouvelle en 1949, la CIA a commencé à contacter les forces séparatistes du Tibet pour les aider à créer des bases d’entraînement aux États-Unis. Dans les années 60, la clique du Dalai Lama obtenait chaque année, de la CIA, un soutien financier de l’ordre de 1,7 million de dollars US et le Dalai Lama, lui-même, 180 000 dollars US par an. On peut dire que le soi-disant problème de l’indépendance du Tibet est en réalité un produit de l’agression impérialiste. Le Dalai Lama, lui-même, a avoué dans un reportage diffusé récemment à France 2 :‘‘Le but des Américains n’est pas pour aider le Tibet, mais pour combattre les communistes chinois dans le cadre de la stratégie anti-communiste.’’

    http://web.amb-chine.fr/Documents/Tibet/questions.htm

    ===

    D'autre part, une journaliste, Elisabeth Martens, a écrit des lignes savoureuse sur ce Tibet
    A lire ici: http://www.michelcollon.info/Tibet-Reponses-sur-l-039-Histoire.html

    C'est curieux ce fanatisme anti-Chinois dès que l'on parle de ce pays. Un peu comme l'Iran, d'ailleurs.

  • Juppé est un moindre mal comparé à Kouchner mais ils font la politique de Sarkozy qui est celle su petit qui se veut grand . Ce n'est pas l' ambition qui est à blâmer mais les moyens employés et le danger qui en résulte. Khadafi ne lachera pas et pour être le gendarme du monde et jouer dans la cour des grands il faut avoir les moyens politiques et financiers que nous n'avons plus.

  • Chère Françoise, Sarkozy a- t- il une politique ?!

  • Jourdier a raison.

  • Oui, merci à Jourdier, le lys n'y est peut-être pas pour rien!
    Mais là c'est autre chose, et il va falloir corriger!

  • En matière de résolutions de l'ONU, derrière lesquelles s'abritent nos diplomates ou pseudo diplomates pour justifier leur droit d'ingérence (bombardement de la Serbie, de l'Irak, de l'Afganistan de la Lybie etc....), il ne faudrait pas oublier la 242 qui demande à Israël de libérer les territoire occupés depuis 1967.
    A quand le bombardement d'Israël?

  • Je suis tout à fait d'accord avec Thulé qui soulève le problème de l'inobservation par Israël des résolutions de l'ONU sans aucune conséquence pour lui ni contrainte de la part de la "communauté internationale".
    C'est qu'Israël bénéficie, en fait, d'une sorte d'impunité de nature "morale" à raison du sort des Juifs dans les années 30 et 40 du siècle dernier, en Europe.
    Il serait plus clair de reconnaître qu'Israël se considère - et est généralement considéré - comme affranchi des résolutions des "Nations Unies".

  • Effectivement mon cher JACO vous avez parfaitement raison. Cette notion d'"impunité de nature morale" devrait s'appliquer plus largement. Je suggère qu'on l'étende : aux français (massacrés par les révolutionnaires en Vendée), aux indiens (massacrés par les colons en Amérique), aux arméniens (massacrés par les Turcs), au peuple Russe (massacré dans les goulag), au peuple Allemand (pilonné de bombes au phosphore) et, horesco referens, aux Palestiniens (massacrés depuis 1945).

  • Tout à fait d'accord avec JACO et Thulé, deux poids deux
    mesures

Les commentaires sont fermés.

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL