UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Aujourd'hui, on pense à Louis XVII : à Paris, en France et jusqu'à... Melbourne

       Notre ami et lecteur du bout du monde, Harald S., de Melbourne, nous signale qu'il a consacré sa page du jour à Louis XVII, en ce triste anniversaire :

       http://radicalroyalist.blogspot.com/2011/06/you-have-to-love-revolution.html

      Entre autres choses, il y rappelle la manifestation organisée aujourd'hui par l'Association Marais Temple, les propos de Clémenceau sur la Révolution qui est un bloc, le refus opposé par Jean-Pierre Caffet (de la majorité socialiste du Conseil municipal de Paris) à ceux qui demandaient que l'on donne le nom de Louis XVII au square du quartier (alors que le Conseil municipal a voté l'attribution d'une artère à Mohamed Bouazizi...) etc...

        Non sans humour, Harald rappelle que les choses n'ont pas changé pour les jacobins d'aujourd'hui : leurs vaches sacrées sont toujours aussi sacrées !...:  "For present day Jacobins the French revolution is still a sacred cow that should not be touched..." 

Louis XVII_2.jpg

       Il est le deuxième "Roi martyr"....

Commentaires

  • Je n'ai pas l'intention de tout commenter sur ce blog mais
    le martyr de Louis XVII comme celui de son père occupent
    une place importante au coeur du ressenti royaliste. Qui ne
    l'éprouve pas, peut difficilement comprendre ce que
    peut-être l'attachement à la Royauté.

    Aussi, Lafautearousseau fait bien de le rappeler chaque
    année et d'informer par son blog ce que cela représente
    encore aujourd'hui, pour qu'une association telle
    l'association Marais Temple s'emploie à redonner vie à sa
    mémoire. Félicitations à tous ces bénévoles qui s'efforcent
    de rendre vivante cette prise de conscience devant le
    martyr d'un enfant, symbole de tous les autres, passés et
    présents dans le monde.

Les commentaires sont fermés.