Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 19 mars 2010

Ce qu' "ils" réputaient impossible il y a cinquante ans -là-bas- pourrait-il être devenu possible, mais "à l'envers", ici ?.....

               Plusieurs lectures possibles de "ça":

IMMIGRATION ALGERIENS.jpg


            Il y a cinquante ans, "ils" nous ont expliqué -par A + B- que l'Algérie française, c'était pas possible; les chrétiens et les musulmans, vous comprenez..., les européens et les arabes..., l'occident et l'orient..., ça peut pas marcher...

            Bon.

            Aujourd'hui -c'est amusant...- les mêmes semblent avoir changé radicalement: ils ont trouvé "le" truc miracle: la di- ver - si -té !.... Si, si....

            C'est le Système qui veut "ça", et qui l'organise: par haine de nos racines chrétiennes, le Système est prêt à accueillir n'importe qui, n'importe quoi, n'importe quelle religion: c'est la nôtre qu'il déteste, et rien qu'elle; les autres, il s'en fiche bien pas mal, et elles ne lui donnent pas de boutons (voyez Besancenot, qui prend une musulmane voilée sur ses listes....); le Système est même prêt à leur donner la place, si cela devait permettre d'éradiquer enfin ce satané christianisme qui (c'est lui qui parle, évidemment...), deux siècles après, résiste encore.....

             Suggestion: allez en Arabie saoudite, au Maroc, en Iran ou dans un de ces délicieux pays musulmans: et promenez-vous avec ce genre de Tee-shirt "inversé": la carte du pays, aux couleurs françaises et avec une croix....

             En Iran, on vous pend; en Arabie on vous tue aussi, au sabre, à moins qu'on se contente généreusement de vous couper une main ou un bras; au Maroc, en Syrie, en Lybie, au Soudan, en Indonésie, bref, partout et, évidemment en Algérie,.... mieux vaut tout simplement ne pas y penser non plus....

             Il n'y a que dans le foutoir/pétaudière de la république idéologique dite française qu'on tolère "ça"....

Écrire un commentaire