UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Quelques réflexions à propos de Brice Hortefeux et du terrorrisme intellectuel.

               Que nous apprend l' "affaire Hortefeux" ? Rien.

               Du moins, rien que nous ne sachions déjà: il y a belle lurette qu'en France on peut plus rien dire (voir le sketch de Didier Bourdon...) parce que, par un stratagème astucieux, les trotskistes ont à la fois terrifié et pétrifié l'opinion et la classe politique en imposant au sommet de l'Etat -qu'ils ont ainsi mentalement colonisé- leur tartufferie d'anti racisme bidon.

HORTEFEUX.jpg 
Brice Hortefeux, harcelé par un "pouvoir" autoproclamé, sans la moindre légitimité, qu'aucun gouvernement digne de ce nom ne saurait tolérer...

            Par orgueil et par désir de conserver leurs privilèges exorbitants, ils n'ont pas voulu reconnaître que leur idéologie -le marxisme-léninisme- s'était effondrée. Ils en ont donc bricolé une autre, en remplaçant la classe ouvrière par l'immigré, et en remplaçant l'odieuse phrase de Sartre Tout anticommuniste est un chien par l'axiome Tout "anti-immigration" est un raciste. Et ça a marché....

            Du moins auprès du Pays Légal, qui a accepté "ça", qui a accepté cette tartufferie scélérate, qui en a fait sa vérité officielle, son credo, une parole d'évangile. La création de la Halde -qu'il faut dissoudre- étant l'acte le plus symbolique de cette névrose obsessionnelle et du fait qu'une bonne part du Pays légal s'est couché devant la nouvelle Terreur, la Terreur intellectuelle. Il est là le problème, elle est là, l'erreur, la faute initiale. Il suffit de refuser cette arnaque du siècle, cette escroquerie et de démonter la mystification dont toute la France est victime.

            Brice Hortefeux a crié au "lynchage médiatique", mais pourquoi lui et son gouvernement laissent-ils en place les censeurs auto proclamés, sans aucune légitimité d'aucune sorte, faire régner leur terrorisme intellectuel ? Pourquoi ne dissolvent-ils pas la Halde et ne proclament-ils pas la fin de la récré et de la mascarade que constitue cette sorte de structure idéologique artificiellement imposée à l'Etat par les trotskistes ?

            Là aussi, on en revient à ce que nous disions pour la délinquance et les délinquants. Certes il faut expulser les délinquants étrangers, et déchoir de la nationalité française les nouveaux naturalisés délinquants, puis les expulser aussi. Mais le premier délinquant, c'est le Système, qui fabrique et génère ces lois, ces comportements, ces attitudes, ces politiques qui défont la société jour après jour.

            Le positif -peut-être...- de toute cette agitation tragi-comique, c'est que, l'affaire semblant s'achever en queue de poisson, et les grands imprécateurs n'ayant semble-t-il pas réussi dans leur entreprise de diabolisation, il faut peut-être en conclure que là aussi leur "truc" commence à s'émousser, et à perdre de sa force, et à marcher moins bien qu'avant. Ce qu'il faut de toutes façons souhaiter, avant -espérons-le- qu'il ne marche plus du tout.

            Il ne serait pas impossible, alors, qu'à sa façon -involontaire, probablement- Brice Hortefeux ait ainsi finalement contribué à hâter le moment de la libération de la parole... D'ici là, tel Saint Sébastien percé de flèches, qu'il supporte stoïquement les coups de ces tartuffes que ni lui, ni le gouvernement auquel il appartient, ne semblent décidés à mettre hors d'état de nuire.....

Les commentaires sont fermés.

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL