UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

"L'évasion de Louis XVI" : Y aura-t-il un "avant" et un "après" (1/2) ?...

              "L'évasion de Louis XVI" que proposait France 2 le mardi 24 février a réuni 2.691.000 téléspectateurs, soit 10,3% de parts d'audience.

LOUIS XVI.jpg
 
            Nous avons déjà dit à chaud, le soir même et juste après avoir vu le film, tout le bien que nous en pensions. Il nous semble utile d'y revenir, une semaine après.....

            Cette fois-ci, il ne s'agit plus d'une réaction immédiate et spontanée. Après une semaine, notre opinion a-telle changée ou bien s'est-elle, peu ou prou, modifiée ? La réponse est Non

            Il nous semble bien, en effet, qu'il ne peut s'agir que d'une première, et que l'on puisse légitimement attendre beaucoup de ce film, en particulier, et du mouvement intellectuel dont il est le fruit et la conséquence, en général.  Car, redisons-le : c'est bien la première fois que l'on présente de cette façon -à une heure de grande écoute, sur une chaîne officielle- Louis XVI et l'évasion de Varennes, en particulier, mais aussi et surtout, d'une façon plus large, la période révolutionnaire.

            Et, il n'est pas inutile de le remarquer, aucune voix ne s'est élevée pour contester ce film. On se souvient que, lors de la visite de Soljenytsine aux Lucs sur Boulogne, Jean-Luc Mélenchon avait fermement protesté contre ses propos, trouvant scandaleux que l'on ait "parlé mal" de la république et de la révolution, et avait terminé son communiqué par un vibrant Non, je ne pardonne pas !

            Rien de tel cette fois-ci. Le camp d'en face reste sans voix. Nous pensons que ce n'est pas un hasard, et que ce n'est pas anodin. L'idée révolutionnaire, cette espérance messianique, cette religion partie de chez nous, est morte. On l'a bien vu avec la chute de l'empire de l'URSS, le marxisme-léninisme s'étant voulu comme la quintessence et l'aboutissement le plus achevé des idéaux de 1789. La France est, malheureusement, l'épicentre de ce tsunami révolutionnaire messianique, qui est allé perturber jusqu'aux extrémités du monde. La foi et la croyance révolutionnaires étant mortes, la vague a commencé à refluer, comme c'est logique, par les lointaines extrémités; mais le mouvement est lancé, irrémédiablement, et le jour viendra forcément (il n'est peut-être plus si éloigné...), où le calme reviendra au coeur même de ce qui fut un jour l'épicentre de ce tsunami néfaste et ravageur....  (à suivre).

    

Commentaires

  • Je partage votre analyse à 99 % , exception faite de ce que vous savez !...

    En outre il est très interessant de noter que ce chiffre de 10 % de parts d'audience, soit 2.7 millions de téléspectateurs environ, vient confirmer le sondage qu'avait fait réaliser l'Alliance Royale, en 2007, selon lequel il y aurait en France environ 15 % ( retenons un chiffre approximatif de synthèse ) d'intentions de vote royaliste à des élections présidentielles !
    http://www.alliance-royale.com/spip.php?article423.

    Ces chiffres sont trop précieux dans la conjoncture actuelle pour ne pas s'y arrêter un instant et essayer de discerner quelle est la réalité dont ils peuvent rendre compte, surtout si on n'oublie pas qu'il y avait sur une autre chaîne télévisée un match de "foutebole " ...

    Selon cette source il y aurait environ 45 millions d'électeurs potentiels !
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Corps_%C3%A9lectoral

    D'où 15 % * 45 M = 6.75 M

    Si on rapporte le même pourcentage d'électeurs / population ( 70 % environ ) à l'estimation de la part d'audience du film de France 2 on aurait une estimation du nombre de télespectateurs électeurs de 1.9 M environ ( 70 % * 2.7 M ) qui ont vu le fim dédié à Louis XVI.

    Si on poursuit ce raisonnement "à la louche", cela signifierait qu'il y aurait aujourd'hui en France entre
    1.9 millions et 6.75 millions d'électeurs plus ou moins royalistes, ayant peu ou prou l'une des sensibilités de l'arc-en-ciel ou de la galaxie royaliste ( vocabulaire au choix de chacun )

    D'où - ( si on prend un chiffre moyen très bas, dans la fourchette ci-dessus ) - la question opérationnelle posée à tout royaliste ayant concience de la gravité de la situation à laquelle nous sommes aujourd'hui confrontés :

    Que peut-on faire avec 2 millions de royalistes en France ?

Les commentaires sont fermés.