Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

On regrettera les charters...

          Une dépêche de l'AFP nous a appris que l'organisation non gouvernementale espagnole Médicos del Mundo a dénoncé, lundi 13 octobre, l' " abandon " par des militaires marocains de groupes de migrants africains dans une zone minée située entre le Sahara occidental et la Mauritanie.

          " Les militaires abandonnent les migrants ... Ils leur donnent une bouteille d'eau, une boîte de sardines et du pain et leur disent de marcher vers la Mauritanie", a affirmé l'ONG.

          On l'a assez dit et répété : tous ceux qui, de près ou de loin, se font peu ou prou les complices des mafieux qui ont organisé une nouvelle forme de traite humaine, sont solidairement responsables des horreurs que l'on ne cesse d'apprendre, et dont la dépêche de l'AFP n'est que la dernière en date. Qu'ils ne viennent pas maintenant dire qu'ils ne savaient pas, et qu'ils ne voulaient pas cela etc... etc...

          Quant à nos charters, qu'ils ont si copieusement moqués et auxquels ils ont si volontiers fait obstacle en leur temps, on se rend bien compte que nous avions encore de la marge, en matière d'humanité, et que le traitement que nous réservions ainsi aux expulsés était largement plus civilisé que l'horreur relatée par l'AFP...

Les commentaires sont fermés.