Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Tout ce qui est Racines est bon ? Oui, certainement, mais si, et seulement si...

           Il suffit juste, au départ, de s’entendre bien sur le mot Racines, ou plutôt sur ce que certains, plus ou moins bien intentionnés, y mettent ou y mettraient....

800px-TrBogen_Orange.jpg

Bien évidemment, pour nous, les Racines ne se chosissent pas, ne s'inventent pas : elles sont reçues de l'Histoire, données par elle...

            Certains prennent en effet pour des racines - à tort évidemment, car ce n'en sont pas... - une création de leur esprit, ou une re-création, une interprétation (qu'on choisisse le terme qu'on voudra...), bref quelque chose dans quoi entre, en tout ou partie, de l'idéologie. On a vu par exemple des personnes de la Nouvelle Droite, naguère, se mettre tout à coup à "fréquenter" Mistral et le provençalisme; à apprendre même à "parler provençal" (!). Mais ce n'était pas par amour de la France et de ses racines, de la riche Diversité dans l'Unité que la France proposait; ni par amour de la Provence et de ses Traditions, saines et vraies.

          C’était, bien au contraire, sous l’effet pervers d’un esprit « anti national français » ; c’était un mauvais coup pour dynamiter la Nation Française, dans la riche multiplicité et diversité de ses Provinces ; c’était pour faire « sauter la France », prise en étau, dans le calcul mauvais de ces mauvais esprits, entre l’Europe (à l’extérieur) et des renaissances provinciales, régionalistes (à l’intérieur), dont le seul but encore une fois n’était pas l’exaltation de la riche et féconde diversité française, mais la mort programmée de cette Nation, gênante et détestée. Devant une telle idéologie, une telle hypocrisie, on n’est bien sûr pas en présence de Racines, et ceux qui le prétendent doivent être démasqués pour ce qu’ils sont : des Tartuffe et des imposteurs, des conspirateurs anti nationaux….

          De même certains Identitaires aujourd’hui (pas tous…) tombent-ils eux aussi dans le(s) piège(s) de l’idéologie ; et, à partir d’une défense saine et légitime des Racines, se mettent-ils eux aussi (encore une fois ce n’est pas le cas de tous….) à mêler de l’idéologie à leur combat, qui perd du coup absolument sa légitimité et son intérêt, pour se transformer en une idéologie contraire à une autre idéologie; dans ce cas là, bien évidemment, les Racines ainsi revues et corrigées, sont dénaturées, et  cessent ipso facto d’être  rempart bienfaisant, protection naturelle …

          Et que dire de certains Basques, Bretons, Corses, occitans ou autres qui jouent contre la France, protectrice naturelle de facto des diversités locales. Ils prétendent tous sauver les Cultures locales, se battre pour elles, mais leur attitude et leur combat est, de fait, révolutionnaire. Eux aussi souhaitent « casser » l’héritage historique français, démolir la Nation française, le fait historique et naturel qu’elle représente. Sans se rendre compte (ou peut-être, pour certains, en s’en rendant, justement, bien compte….) que la France protège et fait vivre dans les faits non seulement la Culture française mais aussi toutes les Cultures qui la composent ; que la France est comme le parapluie protecteur indispensable à l’abri duquel subsistent et peuvent se développer toutes les cultures qui, sans le cadre national français, disparaitraient aussitôt, broyées et laminées par le rouleau compresseur sans âme du mondialisme, de la massification, de l’uniformisation désolante (1)…..

          Il est bien vrai, aussi, que sous l'impulsion du jacobinisme révolutionnaire, le mouvement centralisateur qui, sous la monarchie, avait fait l'unité française, est devenu idéologique et destructeur de racines, de diversités françaises, tout au long des deux derniers siècles. C'est d'ailleurs l'une des fortes raisons pour lesquelles nous ne voulons pas d'une rupture avec la France, mais une rupture avec ce système, et une renaissance de la France historique, qui d'ailleurs n'a pas deux siècles mais mille ans d'existence et qui, dans son essence, dans ce qui lui reste d'authentique et de vivant, est bien plus un royaume qu'une république, du moins au sens désastreux que la révolution lui a donné.                              

          Il faut donc bien, comme nous le disions au début, s’entendre sur les mots. Puisque c’est par les mots que l’on désigne les Idées, et c’est sur les Idées que l’on s’entend. Si, donc, l’on rejette absolument toute idéologie (qu’avons-nous besoin d’idéologies ? …) et si l’on prend les Racines pour ce qu’elles sont, à savoir un produit de l’Histoire, et donc un processus naturel et sain (tout le contraire de l’Idéologie….), alors là oui, pour nous, sans aucun doute : tout ce qui est Racines est bon !.....

(1) :     Ne peut-on penser que, de ce point de vue là, le combat des catalans en Espagne risque - ou pourrait risquer... - de se retourner contre les intérêts profonds de la Catalogne, et même contre la perennité de sa Culture et de sa langue ?...

Commentaires

  • Il faut quand même rappeler que la France est le seul pays jacobin d'Europe. Voyez l'Angleterre, l'Espagne, l'Italie, l'Allemagne etc.... Tous ont des systèmes politiques et culturels décentralisés.
    Car pour être français, il faut être d'abord d'un lieu, puis d'une région puis d'un pays et non pas l'inverse.

Les commentaires sont fermés.