UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Solidarité avec le gendarme de Draguignan !... (1)

          Lundi 26 mai, l'avocat du gendarme, Maitre Lionel Escoffier s'est déclaré satisfait que l'on ait requalifié les faits : on est passé de "l'homicide volontaire" au "coups mortels", la différence est évidemment énorme.....

          Il a ensuite contre attaqué, indiquant que le militaire a agi "dans les conditions de l'application stricte des règles de l'usage de l'arme en matière d'un individu dangereux" alors que des enfants se trouvaient environ à 25 mètres de l'endroit où s'est produit le drame.

          "Et il faut savoir aussi que dans la zone mitoyenne à la gendarmerie se situe une institution religieuse où il y avait des enfants en internat", a déclaré Me Lionel Escoffier. "A ce moment-là, l'intime conviction du gendarme était qu'il y avait absolue nécessité de faire usage de son arme pour stopper l'évadé en tirant dans la nuit vers les membres inférieurs", a-t-il ajouté.

          Rappelons que l'homme, qui n'était pas un enfant de coeur, a été tué vendredi 23 mai au soir, alors qu'il s'enfuyait menotté de la gendarmerie où il était gardé à vue pour une affaire d'agression à main armée et de séquestration (tout de même...)

Les commentaires sont fermés.

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL