Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

juges

  • Qui est le plus coupable ? Qui est coupable tout court ?...

              Un individu a été condamné à onze reprises, depuis 2002, à des peines de 1 à 6 mois de prison, pour divers délits en matière de stupéfiants (on sait que fréquemment les peines inférieures à un an ne sont pas appliquées...).

              Ce congolais clandestin a donc été arrêté deux fois par an, jugé, condamné, et remis en liberté... mais jamais expulsé ni même - au moins symboliquement, pour sauver les apparences... - reconduit à la frontière.

    Lire la suite

  • Ainsi va le monde: Qui est le pire: le voyou, ou le juge qui le laisse courir ?.....

              Bruno Cholet, âgé de 51 ans, a passé une vingtaine d'années en prison pour plusieurs peines concernant des faits de violences, viols, atteintes sexuelles parfois accompagnés d'enlèvement.

              Si sa première condamnation, à l'âge de 15 ans, concerne un vol à main armée, les peines les plus lourdes ont été prononcées par des cours d'assises de la région parisienne pour des crimes sexuels: en 1979 pour le rapt et le viol d'une jeune femme (6 ans de réclusion), en 1989 pour le viol d'une auto-stoppeuse de 21 ans abandonnée nue dans la forêt de Rambouillet et d'une fillette de 12 ans (18 ans).

    Lire la suite

  • La prison n'est pas la solution...

              Abdullah Welle, 19 ans, a été condamné à 20 mois de prison, dont 8 avec sursis, pour avoir frappé sa prof avec une chaise le 24 avril 2006 à Porcheville (Yvelines); son camarade, un autre "jeune" (c'est à dire issu de l'immigration récente) filmait la scène sur son portable: on attend le jugement...; un "jeune" violeur de 22 ans, Majdi Bejaoui, arrêté mais libéré presqu'aussitôt, a récidivé très vite: après avoir violé une mineure de 16 ans, et bien que confondu par son ADN, il a été laissé en liberté par le JLD (Juge des Libertés et de la Détention): merci à ce juge pour la deuxième jeune fille dont la vie -comme celle de la première- a été brutalement saccagée: a quoi seront condamnés ces deux "enfants de la République" dont a parlé Chirac, au moment des émeutes en banlieue? Et tous les autres qui défraient la chronique? La sur-délinquance liée à l'immigration n'est un secret pour personne, elle peut même atteindre 80% des faits délictueux dans certains endroits; et les prisons sont déjà remplies d'un grand nombre de ces nouveaux arrivants: parfois à 50%, parfois même jusqu'à 80%!

    Nous pensons qu'il faut cesser d'emprisonner ces immigrants de fraîche date; nous pensons qu'il faut les déchoir de la nationalité française, que la République leur a octroyé follement et sans aucun discernement; et nous pensons qu'il faut enrichir notre Droit d'une nouvelle peine: le bannissement à vie. A quoi cela nous sert-il d'avoir des prisons archi-bourrées, qui sont de plus dans un état lamentable, qui fait honte à notre Pays? A quoi cela nous sert-il de loger et nourrir, fût-ce dans des conditions déplorables, des gens qui se sont comportés comme des voyous ou des criminels? Il ne faut pas, il ne faut plus enfermer les délinquants issus de l'immigration: jusqu'où s'arrêtera-t-on d'ailleurs? Les pays musulmans finiront par s'alarmer de cette proportion toujours plus grande dans nos prisons de leurs coreligionnaires...Déchoir et Bannir, cela nous semble être la meilleure solution, plus efficace car plus pédagogique....Il ne faut pas les mettre en prison, il faut les mettre dehors....